AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Dim 25 Sep - 9:03




Une petite soirée rien qu’elle et moi. Honnêtement nous en avions bien besoin. Cela n’était pas arrivé depuis… des années en faite. Ambre c’était arrangé avec le parrain de notre fille pour qu’il puisse la grader afin que nous puissions être que tous les deux. Ce matin en me réveillant je n’avais qu’une hâte être le soir. J’avais vu Charlie est les choses avaient été bien compliqué, je lui avais fait du mal et au final les choses étaient toujours ambigüe mais plus le temps passait et plus malheureusement pour Charlie je ne pouvais m’empêcher de vouloir être avec Ambre. Je suis sur que j’aurais pus être heureux avec elle que j’aurais pus lui faire pleins d’enfants me marier avec elle mais il y avait Ambre et je crois que le proverbe « Premier amour dur toujours » est bien plus que réelle. On n’oublie jamais son premier amour et quand celui-ci refait surface il n’y a rien à faire il l’emporte sur tout et encore plus quand une petite fille est en jeu. Enfin en jeu voilà bien des manières de parler mais c’est une façon de parler bien sûr. Dire qu’Ambre était ma meilleure amie et que maintenant elle est la mère de mes enfants. Enfin de mon enfant pour l’instant nous en avons qu’un mais si je dois rester avec elle bien sur que j’en veux d’autre. Mais attendons un peu déjà je dois me faire à l’idée que j’ai une petite fille maintenant je dois m’adapter. A buenos Aires il y avait une petite place réputé pour être romantique, tous les amoureux si promène aussi bien les nouveaux amoureux que les plus anciens, et je voulais emmener Ambre ce soir là ici même pour lui proposer qu’on vive ensemble.

Au fond je n’avais pas envie de partir de chez Charlie, j’étais bien chez elle mais les choses étaient bien trop compliqué, je ne pouvais pas rester chez elle et je voulais me rapprocher de ma fille, maintenant que je dois reprendre une maison j’aimerais que Ambre vienne avec moi, je veux une maison avec un espace vert où ma fille pourra aller dehors et faire de la balançoire un endroit où on pourra manger dehors en famille par jour de beau temps et profiter de la vie et de la joie d’être ensembles. Tout était encore ambigu et pourtant j’avais déjà plein de petit projet dans ma tête. Pourquoi partir de chez Charlie pour me mettre en appartement autant faire les choses bien si je dois déménager. Je ne pouvais rester chez elle et là voir souffrir jour après jour, je ne pouvais rester cela serait un peu un manque de respect. Mais une chose est sur je ne comptais pas partir de chez elle et ne plus jamais lui donner de nouvelle comme ci de rien n’était et faire ma vie en l’oubliant totalement c’était impossible.

J’avais donné rendez vous à Ambre à 20h30 sur cette place, petit nous étions venu ici mais en tant qu’amis on se posait sur un banc et on se moquait de certains couples qui passaient à l’époque pour nous l’amour c’était dégelasse enfin façon de parler nous étions petit et nous sortions souvent de chez nous sans l’autorisation de nos parents pour être ensembles. A l’époque on se moquait de tout on n’avait pas de problème. C’est tellement bien d’être petit la vie est si dur en grandissant. J’étais habillé d’un beau jean et d’une chemise, je ne voulais pas non plus venir en costard ça faisait trop mais je voulais tout de même être élégant. Je me tenais au début de la place romantique quand je la vis arriver. Je fis un grand sourire elle était magnifique elle se rapprocha de moi et je l’embrassais sur la joue avant de dire :

« Tu es magnifique, je suis heureux que tu es accepté de venir ce soir… J’avais très envie de passer une soirée avec toi et j’adore cette endroit enfin non d’habitude je ne suis pas le genre de mec romantique mais depuis que je t’ai revu j’ai envie de le devenir »

J’étais tellement heureux de savoir que j’allais passer toute la soirée avec elle et j’espérais bien finir ma soirée avec elle aussi, je ne voulais pas non plus brusquer trop les choses bien que je crois que c’était déjà fait. Nous commencions à avancer, l’endroit était vraiment magnifique, fleur, lumière vraiment magnifique, vraiment un endroit pour les amoureux que du bonheur.

« Comment va Sierra ? Elle n’était pas trop triste qu’on veuille passer la soirée tout les deux ? »

Au fond je culpabilisais un peu que Sierra ne soit pas là, qu’on l’abandonne entre Guimet mais Ambre et moi avions vraiment besoin de se retrouver et parfois ça fait toujours du bien à tout les couples d’être seul sans leur enfant c’est normal après tout avoir des enfants c’est bien mais pour le bien d’un couple c’est également toujours important de savoir faire la part des choses et de ne pas oublier qu’hormis avoir un enfant il y a un couple qui s’aime et qui a parfois besoin de se retrouver. Je culpabilisais aussi beaucoup vis-à-vis de Charlie mais je ne pouvais m’empêcher pourtant d’être heureux à cet instant précis avec Ambre …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Ambre E. Jones »
IDENTITY CARD

Féminin
→ PAPIERS : 45



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Mar 27 Sep - 5:54


CLOSING TIME « I'm afraid I'm terrified, I do not believe in love and I lost a soul then show me, show me that I'm not just a lost cause, show me that all this still makes sense, shows me that all this is worth it, show me that I look for you ... Show me you love me again. »


C’était un beau matin qui se levait et je me montrais heureuse de voir que pour la première fois depuis longtemps j’étais heureuse de vivre. J’avais revu Micael il y a quelques jours et sa présence me faisait un bien fou comme toujours et ce sentiment me rendait heureuse et rayonnante. Sierra dormait encore alors que je pris un peu de temps pour moi. Un bon petit déjeuner et une douche chaude et je pouvais déjà voir le visage et le petit nez de ma fille passait la porte du salon. Des petits jeux, nos petits sourires et un moment entre mère et fille comme je les aime s’offre à moi. Elle se montrait déjà toute folle à l’idée de passer une soirée avec son parrain qui cédait toujours à tout ce qu’elle voulait. C’était un petit ange diabolique qui savait ce qu’elle voulait et c’était tellement difficile de dire non à des petits yeux comme les siens même si moi je lui cédais souvent. Elle commençait réellement à se débrouiller comme une grande et se mit dans l’idée de préparer ces vêtements seules. Je souris doucement en voyant toutes les couleurs qu’elle souhaitait, au bout d’un petit moment elle fut prête et son parrain arriva rapidement. Je pris quelques secondes de discussion et je fus seule. Cela faisait un long moment que je n’avais pas été seule et je réalisais que parfois cela faisait un bien fou. Allongé dans le canapé laissant le crème hydratante adoucir ma peau, je voulais être parfaite pour lui. Je ne savais pas réellement pourquoi, je n’étais pas du tout superficiel ou du genre à passer des heures à prendre soin de moi mais pour lui les choses changeaient et j’avais vraiment envie de lui faire plaisir aujourd’hui enfin ce soir. Les minutes passèrent et je continuais de prendre mon temps avant d’enfin m’habiller. Une petite robe de couleur clair le temps étant assez clément pour me permettre de porter encore ce genre de chose. J’étais assez impatiente de le retrouver enfin, cela faisait des années que j’attendais de le retrouver et de pouvoir le prendre dans mes bras une nouvelle fois. Des années avaient passé avant que je ne le retrouve à nouveau rien que pour moi et je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que je brisais le cœur d’une personne, de cette fille en désirant passer ma vie avec lui. Ce n’était pas un sentiment de culpabilité mais je regrettais que des gens doivent souffrir pour mon bonheur. Une fois prêté-je sortis prenant ma voiture pour me rendre au rendez-vous avec l’homme que j’attendais depuis un bon moment. J’étais totalement impatiente de pouvoir le serrer dans mes bras et je ne m’en cachais plus. Rapidement j’approchais du lieu et je pouvais voir sa silhouette se dessinais au bout de ma vision. Je me mordis doucement la lèvre en voyant sa silhouette totalement parfaite, il était tellement beau que cela était presque improbable qu’il soit à moi. Je l’aimais c’était incroyablement vrai. Je descendais doucement de la voiture m’approche « Bonjour » soufflais-je doucement avant d’approcher mes lèvres des siennes et de lui volait un tendre baiser que j’attendais depuis le début de la journée. Je lui souris tendrement alors que je glissais ma main vers la sienne pour nouer mes doigts aux siens « Tu vas me faire rougir » dit-je alors que je sentais déjà le rouge me montait au joues. Je baissais les yeux avant de les remonter vers lui « Merci, ça me touche beaucoup que tu as fait ça pour moi. Je sens que notre soirée va être parfaite … Tu es parfait » je lui souris alors que j’approchais doucement. De nature tactile j’enlaçais doucement ces hanches alors que je pouvais sentir son corps et sa peau sous mes mains. C’était juste si bon de le sentir contre moi. Je relevais le visage vers lui, étant plus petite que lui je souris en caressant doucement sa joue « Elle va très bien, elle t’embrasse bien sûr. Mais elle était heureuse de passer un moment avec son parrain, il craque pratiquement à tout ce qu’elle veut alors forcément " Nous fîmes quelques pas ensemble alors que je souris sous la chaleur et le bonheur que je pouvais ressentir ; l’endroit était magnifique et je me sentais juste enfin bien. Je lui souris « Je t’aime tu sais » je savais qu’il savait mais c’était juste un besoin qu’il le sache. Je l’aimais bien trop.

______________________




    " Est-ce que ça pourrait faire une différence si je te disais que personne au monde ne pourra jamais t'aimer autant que je t'aime ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oh-sydney.forumactif.org/

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Mar 4 Oct - 1:00




Je savais déjà que la soirée aller être parfaite, passer un moment avec Ambre était sûrement la meilleure chose qui pouvait nous arriver, pour nous retrouver comme au bon vieux temps. Et dire que à l’époque où nous étions ensembles je l’avais jamais emmené dans ce genre d’endroit on ne peut pas dire que j’étais le genre de mec romantique il faut dire. Ce qui me préoccupé c’était les soirées, mes potes, faire la fête et je ne m’occupais pas assez d’elle comme j’aurais du si bien le faire. J’étais entrain d’attendre depuis très peu de temps quand je la vis arriver, elle était magnifique, elle c’était habillé à la perfection et je savais que c’était juste pour moi car elle n’était pas comme toutes les filles soucieuses de son apparence et superficielle, elle était juste elle mais elle voulait tout de même me faire plaisir mais elle était déjà parfaite à mes yeux elle n’avait besoin de rien d’autre. Je lui demandais comment aller Sierra, et elle me répondit qu’elle allait très bien, qu’elle était avec son parrain qui était plutôt du genre à céder tout. Je rigolais légèrement cela m’étonner pas cette fille est tellement jolie, qu’on n’a jamais envie de lui dire non, je crois que je risquerais d’être un peu du même genre en étant un papa gaga.

« J’en suis sur qu’elle va être parfaite tant que je suis avec toi je n’ai aucun doute là dessus ».

Je lui fis un sourire puis nous commencions à marcher tous les deux, je lui pris la main au passage et elle me regarda je lui souris, l’endroit était vraiment magnifique, je n’étais pas romantique avant mais un homme amoureux peu très vite le devenir même si ce n’était pas dans sa nature. Non loin il y avait un petit stand de fleur, c’était un peu l’endroit Romantique est très réputé dans tout le pays, beaucoup de gens venaient ici, il y avait des stands de bijoux, de fleurs, des petits restaurants très romantiques, enfin on pouvait vraiment trouver de tout ici. Prenant la main de Ambre, je me dirigeai vers un de ses stands de fleur, il y avait deux trois personnes devant nous, nous trouvant derrière eux Ambre avait très vite compris qu’elle en était mon intention en venant juste ici, je lui fis un bisous sur le front alors que je continuais à lui tenir la main. Je me rapprochais petit à petit que les gens étaient servis quand ce fit à notre tour, alors que la jeune fille commença à dire qu’Est-ce qui vous fera plaisir, très vite en nous regardant elle puis moi dans les yeux, elle me reconnu et je la reconnu. Cette fille c’était un peu la pire que j’avais pus faire, je m’étais servis d’elle. On couchait ensembles jusqu’au jour où elle m’annonça qu’elle était amoureuse de moi bien sur je l’avais recaler assez brutalement c’était totalement mon genre. Peu de temps après elle m’avait fait croire qu’elle était enceinte juste pour que je sois prêt d’elle, et que je « fasse ma vie avec », elle aurait fait n’importe quoi pour moi, vous savez le genre de fille qui font limite peur comme dans la série les frères scott où la psychopathe abat ce jeune couple qui sont amoureux juste parce qu’elle veut le mec. Bon j’exagère peut-être un peu mais ne sait on jamais.

Elle était entrain de tirer une gueule mais à des kilomètres cela pouvait ce voir, elle me voyait là tenant la main de Ambre et compris très vite que j’étais de sortit avec elle et en plus dans un endroit romantique alors que ce n’est pas du tout mon genre elle était complètement sur les fesses, elle me connaissait en salaud et la jalousie ne pouvait que la prendre dans tout le corps elle commença à avoir un rire sarcastique et une conversation s’engagea :

Ella : Tiens maintenant au lieu de baiser tes poufs en boite de nuit tu les emmènes dans un endroit romantique tu crois qu’elle écarterons les jambes plus facilement ?

J’étais sur le cul, enfin de l’expression bien sur, non seulement elle me parlait comme son chien mais c’était également un manque de respect envers Ambre, et je me sentais très con devant elle et une chose est sur c’est que je ne supporte pas avoir honte où être mal à l’aise je répondis :

Micael : Non ce sont les filles comme toi que je baise dans les boites mais peut-être que le jour ou tu auras rien que le tiers de sa classe je t’emmènerais dans ce genre d’endroit à pardon cela n’arrivera pas-tu t’excuse auprès d’elle et tu me donnes 10 roses rouges et 10 roses blanches maintenant

Je commençais à avoir le sang qui était entrain de bouillir, j’avais juste une chose à dire si c’était un mec en fasse de moi je crois qu’il se serait déjà pris une grosse pêche en pleine figure, j’étais entrain de me contenir parce que c’était une fille mais c’était difficile sincèrement.

Ella : Ah ouah, c’est bien la première fois que je te vois traiter une fille normal, mais tu cherches quoi ? Tu veux la demander en mariage c’est la femme de ta vie, tu es amoureux et tu fais le grand jeu devant elle ? Tu es qu’un pauvre mec sans cœur, tu n’arrives pas à être sérieux, tu prends les gens pour de la merde et on a que nos yeux pour pleurer mais toi tu t’en fou parce que tu as ce que tu veux, du sexe !

Je crois que c’était la première fois que je voyais une fille autant peter un plomb contre moi et pourtant j’en avais vu mais alors là, je n’eu même pas le temps de répondre qu’elle regarda Ambre dans les yeux et lui dit sans savoir qui elle était, elle ne l’avait jamais vu et croyez qu’elle était complètement nouvelle dans la ville :

Ella : Ma pauvre tu sais pas dans quoi tu t’embarque, ce mec n’est pas un mec sérieux, crois moi je le sais, c’est un salaud et la seule petite amie que Monsieur à eu de sérieux, enfin entre Guimet car elle a bien vite quitté la ville en découvrant que c’était un salaud, mais il avait couché avec sa mère après un repas familiale, alors surtout l’invite pas à un repas de famille et fuit pendant qu’il en est encore temps.

Elle prit les roses et me les jeta en pleine figure avant de partit, elle venait de faire la plus grosse gaffe qu’on aurait jamais pus faire sur cette terre, il fallait que je sois ivre ce jour là et voilà que je lui avais raconté ce genre de connerie, c’était juste après le départ de Ambre j’étais tellement en colère que j’avais tout déballer. Je me tournais vers Ambre, fronçant les yeux, je sentis une boule aux ventres m’envahir, je me sentais mal ! Avait elle comprit ? Elle était loin d’être bête. Je n’arrivais à sortir de ma bouche aucun mot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Ambre E. Jones »
IDENTITY CARD

Féminin
→ PAPIERS : 45



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Mar 4 Oct - 5:28


CLOSING TIME « I'm afraid I'm terrified, I do not believe in love and I lost a soul then show me, show me that I'm not just a lost cause, show me that all this still makes sense, shows me that all this is worth it, show me that I look for you ... Show me you love me again. »


C’était tellement bon d’être heureuse et de se sentir bien. Je flirtais doucement avec l’homme que j’aimais découvrant de nouveau des sensations qui m’avait manqué pendant trop longtemps. J’avais presque oublié ce qu’étais le bonheur de sentir un homme contre soit, et de pouvais me nicher dans ces bras quand bon me sembler sans être obligé d’imaginer sa présence près de moi comme j’avais dû le faire pendant un bon moment. Je nouais mes doigts aux siens alors que je marchais à ces cotés. Cette ville m’avait manqué, j’y avais passé tellement de temps que j’avais presque oublié cette sensation de bonheur de se sentir chez soi. Je souris me plaçant devant lui, glissant mes mains autour de sa taille pour pouvoir l’embrasser pendant de longues secondes désirant en plus jamais arrêté ce baiser. Je profitais me sentant tellement heureuse, il était mon bonheur, la seule chose qui valait de l’intérêt dans ce monde. Je ne pouvais pas m’empêcher de plonger mes yeux dans les siens, il était tellement beau que pendant de nombreuses journées depuis mon retour j’avais eu peur de rêver et que tout ceci ne soit qu’une illusion, que je n’étais pas avec lui et que cette sensation de joie que je ressentais en l’ayant près de moi n’était qu’un banal rêve que je ne retrouverais jamais, ce matin j’avais presque cru que je me berçais de promesse et que tout recommencerait comme avant mais nous étions désormais des adultes, nous avions une enfant ensemble et je savais que nous serions toujours là l’un pour l’autre comme si ma vie sans lui n’avait plus le moindre sens, mais c’était la vérité, elle n’avait aucun sens sans ces bras autour de moi. Nous marchions tranquillement alors que j’admirais la beauté de la ville mais en réalité j’admirais secrètement sa beauté qui me faisait frissonner. Pendant quelques secondes le temps sembla s’arrêter et je me sentais juste dans une sorte de paradis « Elle a quelques choses tu sais, elle n’as que deux ans mais elle est fantastique, et brillante pour son âge » j’étais tellement fière de ma petite fille que ceci pouvait ce lire dans mes yeux. Je ne m’en cachais pas une seule seconde et elle était tout ce que j’avais de bien dans ma vie que ce soit avec ou sans Micael, je savais qu’elle serait toujours là. Je ne déchiffrais même pas l’expression de son visage, je n’avais même pas vu la jeune femme aux fleurs quand je marchais vers elle concentrée sur mon bonheur « Elles sont sublime » dit-je en désignant les roses que je voyais en face de moi. J’étais une amoureuse des fleurs sans doute comme toutes les filles au fond non ? Mes yeux se perdirent dans les roses rouges foncé que je croisais, je ne pouvais pas m’empêcher d’approcher tenant la main de Micael dans la mienne « Bonjour » dit-je doucement avec un sourire sur le visage en approchant mon nez de l’odeur délicate des roses qui s’offraient à moi. Je relevais le visage après avoir entendu les paroles de la jeune femme dont j’ignorais la totale existence « Pardon ? » j’étais un peu sous le choc d’entendre les mots trainées et pouf dans une phrase. Je ne comprenais rien du tout à ce qui se passait autour de moi et je fixais le regard de la fleuriste qui semblait totalement énervé contre lui. Je me demandais surtout d’où il la connaissait et surtout ou il avait connu cette cinglée. J’avais cet instant envie de le tuer pour gâcher ma journée parfaite. Je soupirais « Vous êtes totalement folle » je la fixais assez froidement quand elle se mit à me parler dans le blanc des yeux Ma pauvre tu sais pas dans quoi tu t’embarque, ce mec n’est pas un mec sérieux, crois moi je le sais, c’est un salaud et la seule petite amie que Monsieur a eu de sérieux, enfin entre Guimet car elle a bien vite quitté la ville en découvrant que c’était un salaud, mais il avait couché avec sa mère après un repas familiale, alors surtout l’invite pas à un repas de famille et fuit pendant qu’il en est encore temps. ces mots se répété dans ma tête et je ne comprenais pas « Je … » tout commençait à s’embrouiller dans ma tête alors que des mots s’imposer, j’étais la petite amie partie, j’étais celle-là c’était de moi qu’il parlait j’en étais totalement certaines, je savais avoir été son unique « relation sérieuse », puis le mot mère, la mienne, une larme perla sur ma joue « Vous mentez .. » je tournais la tête vers Micael le fixant dans les yeux « Elle ment n’est-ce pas ? » mon regard perdu sa lueur quand je compris par son silence et son regard que c’était la vérité, mon cœur s’arrêta et je le poussais de toute mes forces « DIS MOI QUE TU N’AS PAS COUCHE AVEC MA MERE » je le frappais de toute mes forces, une douleur me serra le cœur, j’avais la sensation que ma monde s’effondrer. Mon regard se perdait dans le sien et mes yeux se remplirent rapidement de larme que je ne tentais même pas cachait, j’étais effondré et tout ceci se lisait sur mon visage « Je ne veux plus jamais te voir et c’est valable aussi pour Sierra » je frappais d’un coup sur sa joue, lui donnant une gifle suffisament fort pour qu’une marque s’imposa sur sa joue avant de lui tourner le dos et de partir le cœur brisé.

______________________




    " Est-ce que ça pourrait faire une différence si je te disais que personne au monde ne pourra jamais t'aimer autant que je t'aime ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oh-sydney.forumactif.org/

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Mar 4 Oct - 9:41




Je ne savais plus ou me mettre je me sentais trop mal, je regardais Ambre dans les yeux quand je vis qu’une larme coulait, je me sentais mal comme jamais et voilà qu’un démon du passé ressortait encore dans un des moments où j’étais heureux. Franchement j’avais vraiment la poisse, j’en avais marre, pourquoi ce genre de chose devait toujours m’arriver à moi ? Je ne méritais pas ça quand même ? En même temps si je le méritais avec tous ce que j’avais fait dans le passée c’était juste le bon dieu qui devait me punir. Je pouvais voir à quelle point elle pouvait me détester, elle commença à me demander si c’était vrai, je voyais bien qu’elle voulait entendre qu’une chose que ce qu’elle venait de dire était faux et malheureusement je ne pouvais même pas lui dire. Cette fille venait simplement de dire la vérité. Je regardais Ambre, j’avais moi aussi envie de pleurer mais j’arrivais à me contenir. Elle commença à taper ses mains contre mon torse, j’avais les yeux plissais tellement j’étais triste au fond de moi. Franchement dans toute les conneries que j’ai pus faire, je crois que coucher avec sa mère était la pire. Surtout que ce n’était pas une femme malheureuse, ce n’était pas une femme divorcé mais heureuse dans son ménage, c’était une famille assez unie. Elle était complètement effondré et elle essayait de le cacher ça je le voyais et pourtant je voyais bien qu’elle n’y arrivait pas tant que ça, mais même moi j’avais de plus en plus de mal à retenir mes larmes. Elle me gifla un bon coup à la joue, c’était tellement fort que ma joue décolla sur le côté, c’est qu’une femme en colère ça en à de la force, je suis sur que je devais avoir une grosse trace rouge mais je crois que je l’avais largement mérité celle-ci et encore ce n’était rien comparé au mal que je devais lui faire au cœur. Elle se retourna, elle était dos à moi et commença à partir, je donnais un grand coup de poing dans un des murs, me déglinguant complètement la main au passage mais je sentais rien sur le coup tellement j’avais mal au cœur. Je me mis à courir après elle et la rattrapa par le bras, la tournant sans trop la bousculé, elle ne voulait plus me voir, elle ne voulait plus que je vois ma fille mon monde était entrain de s’écrouler alors que je commençais à connaître le bonheur avec elle malheureusement ce fut vraiment très court.

« Ambre, non stp, je t’en supplie, je sais que je suis le plus gros salaud de la terre, laisse mon t’expliquer, même si il y a rien a expliqué de concret, c’était à un repas de famille on c’était mise bien avec ta mère et ton père aussi, il était partit se coucher toi aussi. Nous on a continué à parler en continuant de boire et voilà c’est arriver. On a décidé de le garder pour nous pour le bien de ta famille, le bien de ton père et le tiens. »

Je savais que cette fois rien de ce que je pouvais dire ne pouvait justifier ce que j’avais fait je crois qu’il ne pouvait sincèrement pas y avoir plus horrible, je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas quoi dire, je savais que cette fois j’avais été trop loin. J’avais envie de me jeter du haut d’une falaise. Charlie souffrait et maintenant Ambre souffrait encore plus et c’était tellement horrible de la voir ainsi que je m’en mordais les doigts.

« je t’aime Ambre et ça j’en suis sur maintenant tu m’as tellement manqué, je crois que rien ne pourra rattraper l’erreur, mais stp, oublie que j’étais un salaud regarde ce que j’essaie de devenir pour toi pour notre fille, je fais tout pour être un homme meilleur mais j’ai fait tellement d’erreur dans le passée et ça je peux rien y faire, je peux que devenir meilleure et changer le futur je ne peux rien pour ce que j’ai déjà fait. »

Je ne voulais pas la perdre et je savais que c’était ce qui était entrain de ce passer, je ne voulais pas que mon monde continue à s’effondrer et c’était ce qui ce passer.

« Putain mais pourquoi j’étais autant un connard » dis je en foutant à nouveau un grand coup dans un mur, je crois que si la fille rêvait par ici, fille ou mec je serais capable de lui foutre un grand coup dans la gueule tellement la colère était entrain de m’envahir envers elle mais aussi envers moi-même. Je sais qu’il faut mieux dire la vérité mais parfois il faut savoir mentir pour préserver les siens et pour le meilleure j’aurais été capable de garder ce lourd secret toute ma vie car je savais que c’était la chose qui pouvait le plus faire souffrir Ambre au monde, et je préférais mentir qu’elle ne souffre, même si c’est mal…

« Je sais que tu me déteste plus que tout maintenant mais je te laisserais pas t’éloigner de moi, je préfère encore mourir que de te perdre encore une fois … »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Ambre E. Jones »
IDENTITY CARD

Féminin
→ PAPIERS : 45



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Mar 4 Oct - 10:13


CLOSING TIME « I'm afraid I'm terrified, I do not believe in love and I lost a soul then show me, show me that I'm not just a lost cause, show me that all this still makes sense, shows me that all this is worth it, show me that I look for you ... Show me you love me again. »


J’écoutais ces paroles avec un visage totalement dégouté. Les larmes me montaient au visage, je ne tentais même pas de les dissimuler n’ayant pas l’envie de tenter de jouer à un jeu qui ne m’amusait pas. Mon cœur se brisait au fur et à mesure de ces paroles et je ne ressentais rien hormis la douleur, la haine et la colère. Il se mit à parler de ma mère « Tait toi » j’étais tellement froide que cela était presque incroyable de voir que je ne l’avais pas encore tuer. En réalité je ne ressentais rien, mon corps ne battait plus à mes yeux et seule la peine me faisait tenir debout. J’avais accepté tant de chose pour lui j’aurais décroché la lune sans même me poser de questions mais là c’était trop. Je le poussais de toutes mes forces mêmes si il faisait le double de mon poids je refusais de sentir de nouveau ces mains sur lui. Je passais ma main sur mes yeux tentant de sécher des larmes qui n’arrêtaient pas de couler. J’étais malheureuse, je n’avais jamais ressenti ça, à cote de ceci le jour ou Micael m’avait laissé était le plus beau de ma vie. « Ne me touche pas ! » je lu hurlais presque dessus, ne supportant pas son souffle sur ma peau. Je frottais mes bras comme pour enlever son odeur, imaginant l’homme que j’aimais en train de s’envoyer en l’air avec la femme qui m’avait donné la vie. Je pleurais en la revoyant me dire qu’il reviendrait, que je ne devais pas être malheureuse et que j’aurais moi aussi la chance d’être heureuse. Mais je pensais surtout à mon père, c’était sans aucun doute l’homme le plus parfait du monde, il était si aimant que cela était presque incroyable parfois, chaque jour en sa compagnie me rendait plus heureuse que le précédent et je n’avais jamais vu quelqu’un donner tant d’amour à une personne. Il aimait ma mère plus que n’importe qui et aurait pu sacrifier sa vie comme j’aurais pu le faire pour Micael. Je n’arrivais pas à comprendre ce qui se passait autour de moi, comment avez-t-elle pu me faire ça, comment peut-elle regarder mon père dans les yeux chaque jour alors qu’elle l’a trompé avec le petit ami de sa fille. Ma haine était tellement puissante, que j’avais presque peur de le tuer d’un cou « Tu es le pire des salaud et des menteurs, je te déteste Micael, regarde-moi parce que tu ne me verra plus jamais » furieuse je l’étais. Je passais ma main dans mes cheveux me détestant de lui avoir fait confiance une nouvelle fois, j’étais vraiment stupide pour penser une seconde qu’il pourrait changer et qu’il serait enfin l’homme que j’attendais depuis longtemps. Je n’arrivais presque plus à respirer, je sentais mes larmes bloqué ma respiration, Je tentais de me calmer, impossible. Je reculais doucement « Comment t’as pu faire ça, comment tu peux encore me regarder dans les yeux … MA MERE » hurlais-je dans la rue les larmes faisant couler mon mascara. Des images me virent, ma mère m’avouant à quel point il était charmant « Il t’adorait, il t’a toujours considéré comme son fils. C’était ma famille, t’es qu’un coureur de jupons, tu changeras jamais … Je t’ai pardonné tellement de chose, mais ma mère, ma famille alors qu’on était ensemble … C’est fini, je veux plus jamais entendre parler de toi … » je ne me voyais plus avec lui, je ne supportais plus tout ça et je voulais juste m’enfuir de nouveau sauf que cette fois ma mère ne serait pas là pour me soutenir et m’aider comme elle l’avait fait pendant des années. J’étais seule face à mes problèmes, seule face à ma colère et ma haine J’avançais les jambes tremblantes avant de me tourner vers lui « Au fait tu ne verras plus jamais Sierra, ni ton autre enfant … Je suis enceinte » aux yeux de la loi j’étais l’unique parents de Sierra, Micael n’ayant jamais été là. Le cœur brisé me forçait à faire ça mais je me refusais à ce qu’il lui fasse de la peine à elle aussi.

______________________




    " Est-ce que ça pourrait faire une différence si je te disais que personne au monde ne pourra jamais t'aimer autant que je t'aime ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oh-sydney.forumactif.org/

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Mer 5 Oct - 8:17




Je m’en voulais tellement. Aucune de mes paroles ne pouvaient justifier ce que j’avais fait envers Ambre. C’est vrai que ses parents étaient un modèle pour moi, il était tellement parfait. Son père était un homme honnête franc qui donnait tellement d’amour pour les gens de son entourage et je savais que sa mère était folle amoureuse de son père, je ne sais même pas pourquoi nous avions fait ça. Je me sentais coupable mais pire encore, je crois que je n’avais pas de mot pour décrire ce que je ressentais envers moi-même alors je n’imaginais même pas Ambre envers moi. Elle me criait des choses horribles en pleine figure, mais des choses totalement mérité que j’étais un salaud, elle avait raison, c’était tellement dur pour moi de voir qu’elle ne voulait même plus que je la touche. Je crois que c’était réellement la pire des situations qui pouvait arriver, à côté de ça coucher avec la meilleure amie de sa copine est totalement anodin enfin complètement moins pire. J’essayais de lui faire comprendre que j’avais réellement changé, que ça c’était l’ancien moi mais je crois que c’était trop lui demander, elle m’avait déjà pardonné tellement de fois que cette fois je ne le méritais même pas elle avait raison sa mère….

« Ambre je m’en vais-je te jure je… »

Je savais que rien de ce que je pouvais dire ne pouvait arranger les choses puis elle me dit que je ne verrais plus Sierra et elle rajoutait même mon autre enfin. Mon regard ce décomposa, hein quoi ? Je ne comprenais rien à ce qu’elle voulait me dire puis très vite elle ajouta je suis enceinte. Mais yeux ne fit qu’un tour, j’arrivais pas du tout à y croire c’était impossible, de quoi ? Mais qu’est ce qu’elle me disait, puis elle commença à partir à nouveau, comme ci j’allais la laisser partir après ce qu’elle venait de me dire, je lui courais après rien à faire qu’elle me déteste, elle ne pouvait pas me dire ça et partir comme ci de rien n’était. Bon ok on ne pouvait pas non plus coucher avec la mère de sa petite amie mais c’était fait, c’était trop tard je ne pouvais rien faire pour revenir en arrière. En lui courant après je la stoppais avec ma main et lui dit :

« Quoi ? Mais de quoi tu parles ? Ambre tu ne peux pas me dire ce genre de choses et partir… Qu’est ce ? Non, je comprends rien Ambre, pourquoi tu me dis que je verrais plus mon autre enfant, pourquoi tu me dis que tu es enceinte mais de quoi tu parles ? Je… »

J’arrivais même plus à savoir ce que je disais tellement j’étais désemparé, pourquoi il fallait que je sois toujours dans la merde ? Pourquoi il fallait que je fasse le con. Le pire c’est que c’est quand je deviens un homme meilleur enfin que j’essaie que le passé resurgit à chaque fois, j’y crois pas moi aussi je veux être heureux je n’ai pas le droit ?

« Ambre je t’en supplie, arrête je te jure je te laisserais pas partir comme ça arête stp.. »

Je me sentais désemparé je ne savais réellement pas ce que je devais faire, pour me faire pardonner.

« Je sais que j’ai fait les choses les plus horribles qui puissent exister, mais je t’en supplie laisse moi une chance, oublis le passée, regarde comment tu étais heureuse en repassant du temps avec moi, et je suis plus celui que tu as connu, j’ai changé je ne suis plus ce salaud même si ça n’excuses pas ce que j’ai pus faire dans le passée, je ne suis plus comme ça je suis un homme complètement amoureux, qui donnerait tout ce qu’il a au monde pour être avec une seule femme et non plus avec 50 comme j’aimais tellement l’être dans le passée. Je ne veux plus aller à droite à gauche, je ne veux plus toutes ses filles, j’ai besoin qu’une d’une enfin deux femmes dans ma vie toi et Sierra… »

Que vouliez vous que je fasse de plus à par des belles paroles comme on dit ? Mais c’était tout ce que je pouvais faire, et mes preuves aussi mais pour ça il fallait qu’elle m’en laisse une chance, d’ailleurs cette soirée c’était un peu pour ça pour que je puisse faire mes preuves malheureusement le passée m’avait rattrapé. Et dire que la soirée devait être parfaite, j’avais déjà plein de projet en tête pour lui faire perdre la tête et je lui avais fait perdre mais pas comme je le souhaitais. J’étais tellement triste et je crois que pour la première fois de ma vie je sentis une larme coulait de mes yeux, oui je pleurais étant enfant mais je crois que je ne me rappelle plus la dernière fois ou une vraie larme à couler, mais là je ne pouvais vraiment plus me retenir c’était trop dur. Je me rendais compte de la gravité de la chose, enfin des mes actes et je me rendis compte que cette fois j’avais dépassé les bornes par le passé et que je ne pouvais rien faire pour le rattraper.

« Je t’aime si tu savais »

Je lui disais ça mais au fond il était trop tard c’était avant que je devais le dire c’était avant que je voulais faire mes preuves, mais ne peut ton pas donné une chance à un homme qui veut devenir meilleure, c’était dans le passée que j’étais un connard et c’est dans le passé que j’avais couché avec sa mère…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Ambre E. Jones »
IDENTITY CARD

Féminin
→ PAPIERS : 45



MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   Jeu 6 Oct - 2:10


CLOSING TIME « I'm afraid I'm terrified, I do not believe in love and I lost a soul then show me, show me that I'm not just a lost cause, show me that all this still makes sense, shows me that all this is worth it, show me that I look for you ... Show me you love me again. »


J’étais de nouveau dans un cauchemar ou les acteurs principaux se trouvaient être ma mère si douce, si brillante et si formidable avec le monde qui l’entourait et en particulier avec moi. Je l’admirais pour tout ce qu’elle était et en particulier pour tout ce qu’elle avait pu faire pour moi, nous étions réellement proche, je ne lui avais rien caché sur ma vie ou sur mes relations avec Micael. Au contraire je lui avais tout dit sans avoir honte de quelques choses et elle fut la première à savoir que j’attendais un enfant ou à me soutenir dans mes choix avec ou sans lui. Je fermais les yeux en me rappelant son soutien et toutes les choses qu’elle avait pu me dire. Je soupirais sentant mon cœur se brisait doucement en sentant toutes mes larmes montaient et toute la peine que je ressentais. J’avais envie de pleurer, de sentir mon cœur explosé dans ma poitrine, c’était douloureux bien trop douloureux. Et Micael depuis son retour était devenu l’homme de ma vie celui qui me rendait plus heureuse que jamais et je n’imaginais plus vivre une seule seconde sans lui. Ma vie se résumé à cet homme mon plus grand bonheur enfin de retour près de moi « Ne me touche pas, ne me parle pas, laisse-moi ! » ma colère grimpait de plus en plus au fils de mots que j’utilisais. Je ne pouvais pas m’empêcher de le revoir avec toutes ces filles au lycée, toute ces filles qui n’étaient pas moi et qui pourtant passé des moments avec lui que je n’osais imaginer. Je m’étais toujours demandé ce qu’elle avait de plus que moi, peut-être qu’au fond je n’étais pas assez bien pour lui, ou alors c’était les autres filles qui avaient des choses que je n’avais pas dans tous les cas j’avais été bien trop malheureuse et pourtant je lui avais pardonné plus d’une fois. Je ne pouvais m’empêcher de l’imaginer avec elle, les larmes coulaient sans que je puisse faire quelques choses mais c’était la douleur la plus horrible que le monde pouvait ressentir « Tu as pris ton pied j’espère » j’étais froide, affreusement froide. Je ne pensais pas qu’un jour j’aurais pu lui parler de cette façon mais j’avais la sensation de ne plus rien ressentir, comme si mon cœur c’était arrêter pour ne jamais rebattre de nouveau. Pour la première fois de ma vie j’en venais à détester l’homme que j’aimais. Toutes ces années de mensonges, de douleur et de peine, j’étais furieuse « Comment tu as osé, tu disais que tu m’aimais, que tu n’allais plus mentir … Elle m’a donné la vie, elle a mon sang et toi tu couches avec elle » je me demandais si mon père était au courant. Il aurait sans doute tué Micael pour m’avoir fait souffrir mais pour lui avoir pris la femme qu’il aimait et je crois que j’en aurais fait de même sans la moindre hésitation « C’est fini. Pour toujours » il y a peu de temps je lui aurais dit je t’aime pour l’éternité mais le cœur brisé changeait tout ce que j’avais. Il y a quelques jours de cela j’avais appris que j’étais de nouveau enceinte, de Micael bien sûr n’ayant eu aucune autre personne que lui et ne voulant même pas une autre personne que lui. Je voulais lui annoncer la venue de notre seconde enfant ce soir après notre journée à lui et moi. Je savais qu’il serait heureux mais cette dernière nouvelle changeait tout « Je ne reviendrais jamais vers toi, je ne ferais pas cette erreur une troisième fois. Tu ne vaux rien, tu n’es qu’un beau parleur avec des phrases toutes faites. J’ai toujours cru en toi et en nous, je t’ai attendu et je t’ai tout pardonné contre la promesse de ne plus me faire ressentir une tel peine, c’est ma mère, t’aurais pas dû me faire ça, ni me mentir alors ne m’approche plus jamais et si tu touches une fois à Sierra, si tu oses l’approcher je te … » je l’ignorais en réalité mais toute ma haine était envers lui. Je la fixais de la noirceur de mes yeux et de ma colère, refusant qu’il ne touche à mon enfant une nouvelle fois ou qu’il puisse voir naitre mon deuxième enfant « Va-t’en, va briser le cœur d’une autre … Tu es mort pour moi » c’était dur je le savais mais je n’avais pas d’autre solution là de suite que de lui envoyer ma colère et ma haine au visage.

______________________




    " Est-ce que ça pourrait faire une différence si je te disais que personne au monde ne pourra jamais t'aimer autant que je t'aime ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oh-sydney.forumactif.org/

« Contenu sponsorisé »
IDENTITY CARD




MessageSujet: Re: ▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ On n'as besoin de se retrouver ▬ PV Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember That Day :: || Les arrondissements de Buenos Aires || :: Retiro; :: La petite place Romantique-