AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 NINE; it's a love story baby, just say yes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 8:44



Nine Joyce Spring
pas de citation @moi-même o//

    who are you ϟ



    J’ai de très, très mauvaises habitudes. J’ai tendances à faire une crise lorsque je n’ai pas de ce que je veux et… sans vous le cacher, j’obtiens toujours ce que je veux. Je suis manipulatrice sur les bords et parfois un peu hypocrite. Mais je suis égoïste. J’adore pensée à moi-même et ce, depuis que je n’ai plus personne sur qui compter. Je fais à ma tête et je me fiche bien de ce que les autres attendent de moi.

    Il y a depuis longtemps que je ne crois plus à l’amour. Depuis que mon ex et premier petit ami – Andrea – m’a quitté pour ma meilleure amie et dans le cas inverse, depuis que m’a meilleure amie m’a trahis pour aller avec mon petit ami.

    Lorsque j’étais jeune adolescente, je n’avais rien de très… sexy comme apparence. Je portais des bagues, je ne savais rien faire avec mes cheveux, j’avais peu de poitrine, mes seuls amis étaient Gabriel & Elaïs et j’étais souvent traitée à cause de ma mère qui est une « salope ». Mais dès mes 17 ans, j’ai commencée à prendre un peu plus soin de moi. Déjà, on m’a enlevée mes bagues et j’avais des dents parfaites. Ma poitrine a augmenté un peu mais pas trop, de toute façon ce n’est pas très jolie les Paméla Anderson. Mes cheveux se sont allongés, je commençais à suivre la mode et j’ai commencé à fumer la cigarette –tabac-. Parfois les drogues ou l’alcool étaient les bienvenues chez moi… et c’est un peu comme ça que j’ai réussi à obtenir ma « cote ».

    À l’université, j’avais déjà quelques amis mais je m’en suis rapidement fait d’autres… Car on dis que je suis une fille chiante, mais qui a tout de même ses qualités : drôle, intelligente, serviable, talentueuse… Cependant, je décide avec qui je souhaite m’allier… je suis souvent sur mes gardes à propos de l’amitié.



    what you look like ϟ



UN ANIMAL ϟ panda
UN OBJET ϟ micro
UNE SAISON ϟ printemps
UN PLAT ϟ lasagne
UN LIVRE ϟ record guiness
UNE H. DE LA JOURNÉE ϟ 23 heures

UN PAYS ϟ Fronce (dis avec l'accent, bien sûr !)
UN PARFUM ϟ Chanel
UN ÉLÉMENT ϟ eau
UNE FLEUR ϟ rose
UNE CHANSON ϟ Just in love
UN SENTIMENT ϟ Être aimé

    FILMS OU DESSINS ANIMÉES ? Dessin animé
    LÈVE TÔT OU GRASSE MAT' ? Grasse mat'
    FILLES OU GARÇONS ? Garçons
    LIVRES OU BD ? BD
    ROCK OU CLASSIQUE ? Rock
    TV OU ORDINATEUR ? Ordinateur
    MONTAGNE OU MER ? Mer
    VENISE OU LOS ANGELES? Los Angeles


    and, what about you ϟ


    PSEUDO/PRÉNOM ϟ Shenhua/Danyka
    AGE ϟ 18 ans
    PRÉSENCE ϟ 6/7
    TON GROUPE ϟ all you need is love
    TON PERSO C'EST ϟ un personnage inventé
    COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ϟ par Joshua.
    QU'EN PENSES TU ϟ Je l'ayme !
    CRÉDITS ϟ La vidéo est de Joe Jonas et l'icon est pris sur Live Journal.
    CODE DU RÈGLEMENT ϟ Ok by Leva
    JE SUIS PAS TROP CHIANTE CA VA? ϟ Ça va.
    EXEMPLE DE RP ϟ
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 8:51

    a star is born ϟ

    Événement important :
    Née à Paris, mort de son père à ses 6 ans
    déménagé à Los Angeles dans la même année
    Tombée enceinte à 16 ans, avortée
    Rencontre le Joshua à ses 20 ans et déménage à Buenos Aires dans la même année

    Pilot
    - Maman, pourquoi tu prépares des spaghettis ?
    - Parce que c’est le plat préféré de ton père, mon cœur.
    - Mais moi je préfère les lasagnes !
    - Prochaine fois, ce sera une lasagne.
    - Promis ?
    - Promis ! dit-elle en riant.
    Je me rappelle de ces jours où je passais l’avant midi à cuisiner avec elle. De ces jours où elle pouvait m’apprendre à faire des pâtes, des brownies ou même des pancakes. Pour moi, ma mère était la reine des spatules. Tu lui demandais de préparer un truc et c’était fait, sans fautes. Il n’y a pas un plat qu’elle a préparé que je n’ai pas aimée. Moi qui déteste les champignons d’habitude, eh bien à la maison j’adore. Vous devriez me voir chez mes amis, lorsque je mange un steak. Je grimace à chaque fois, en espérant que personne ne me regarde lorsque je mange. Je déteste la viande, je suis végétarienne et y’a que ma mère qui le sait. En général je n’en parle pas parce que je sais que c’est souvent « mal » vue. On les trouve bizarre de ne pas apprécier le « bon goût de la viande » alors je préfère encore me forcer à manger quelque chose que je déteste. Mais ce n’est pas du tout parce que l’idée de manger quelque chose qui a déjà été vivant me répugne, non, en fait, c’est simplement la texture qui m’horrifie. Alors je mange le spaghetti blanc avec du sel ou avec de la sauce sans viande. Suis-je difficile ? Très.

    Avez-vous déjà songé à votre avenir ? Y songer sérieusement ? J’ai longtemps hésité entre trois programmes. J’aime beaucoup la cuisine, ma mère m’a transmise ce plaisir. J’ai longtemps souhaitée être comme elle ; cuisiner pour les plus grands hôtels de Los Angeles, pour mon mari qui revient du boulot, pour mes enfants qui reviennent de l’école… La cuisine ce n’est pas seulement une occupation de femme au foyer, c’est beaucoup plus que ça. Sachez que vous seriez malheureux sans la vision, le toucher… c’est la même chose pour le goût. C’est un vrai plaisir de manger, je n’ai jamais connu quelqu’un qui trouvait ça « redondant » de manger. On mange entre amis, en famille, en amoureux. C’est une façon, une habitude qu’on a tous gagner durant notre vie. Manger c’est vital, sans ça, on meurt.

    Sinon j’aime vraiment beaucoup la photographie. La photographie c’est l’art de figer un moment précis dans une pellicule. Parfois j’aimerais tant pouvoir faire ça à chaque fois, à chaque jour mémorable. Cependant, je n’ai pas choisis ce domaine parce que je pense plutôt en faire une occupation plutôt qu’un métier. J’ai acheté un appareil professionnel moi-même avec mon argent de poche, histoire de garder ce plaisir pour moi-même lors de mes temps libre. Je le traine partout, toujours « au cas où » j’aurais envie de prendre une photo.

    Mais ma vraie passion restera la musique à vie. Mon père m’a appris la guitare lorsque j’étais toute jeune et ma grand-mère m’a appris le piano. Durant les fêtes, nous avions souvent l’habitude de jouer et de chanter tous ensemble, une famille d’artiste sur le côté de mon paternel. Je pense que je suis cette lignée, j’adore la musique plus que tout le reste. Cependant je ne sais toujours pas ce que j’ai envie de faire après mes études. Je peux devenir enseignante, ou donner des cours privés, diriger des orchestres, enfin je ne sais pas… Ce qui me passionne le plus, c’est le chant. Étrange n’est-ce pas ? Je n’ai jamais réussi à démythifié ce mystère, faut croire que j’ai ça dans le sang, non ? Enfin, à mon entrée à l’université, les professeurs nous ont souvent présenté des concours, des spectacles de talents auquel on pouvait librement participer. Une fois on m’a fortement conseillé de le faire, mais… je suis beaucoup trop timide. Je n’y suis jamais arrivée.

    Chapter 1
    Voilà un an qu’il nous a quittés, un an qu’elle prend de la drogue, sort tous les soirs pour faire la débauche. À chaque fois c’est la même chose, elle se ramène un autre mec. Elle a beau me dire qu’elle les aime, qu’elle est folle amoureuse d’eux mais à chaque fois, je le sens dans sa voix que c’est de la comédie. Ma mère, elle n’ait jamais tombée amoureuse de quelqu’un d’autre que mon père.

    Toute son évolution s’est passée dans son style vestimentaire. Ma mère était du genre femme parfaite, à porter des vêtements pâles, un peu vintage. Ça m’a tout de suite alerté lorsque je l’ai vu se mettre à porter des vêtements un peu plus provoquant, plus foncé… Je ne l’avais jamais vue comme ça avant. J’ai longtemps été contre, bien sûr, je n’allais pas laisser ma mère détruire sa vie et sa réputation d’un coup. Mais un jour on s’est disputé et je n’ai pas eu d’autre choix que de la laisser faire ce qu’elle voulait… J’ai abandonné le combat, en pensant qu’elle était assez grande pour prendre ses responsabilités toute seule.

    Mais les histoires d’une nuit augmentaient et à chaque fois elle prétendait avoir le cœur brisé. Comment de fois ai-je subis ses pleurs ? Comment de fois ai-je été obligé de racheter un nouveau pot de crème glacée ? Son attitude me désolait, mais je dois vous avouer que je ne pouvais rien y faire… Ma mère, c’était ma mère.

    À cause de la mort de mon père, nous avions été obligés de refaire notre vie ailleurs. C’est pourquoi j’ai dû quitter mon petit nid français pour vivre le rêve américain. Mes amis allaient me manquer… Elaïs, ma meilleure amie, allait me manquer. Mais nous n’avions pas perdu contact… en fait, c’est comme si on se parlait beaucoup plus. On avait internet, le téléphone et parfois on s’envoyait quelques trucs par la poste comme des lettres, des photos ou des souvenirs… à peine un mois à Los Angeles, elle me manquait déjà.

    - Hé Spring ! Ta mère c’est une chienne !
    - Euh. PARDON ?

    Mon poing dans la gueule, mon genou dans les couilles. Je vous assure qu’au collège, rare étaient les jours où on ne se moquait pas de moi. Les surnoms, j’en ai eu de toutes les sortes. Enfant de chienne, sal*pe, p*te… Parfois ils en inventaient des fous, ils ont agrandit mon vocabulaire d’injure, sans déconner. J’ai souvent eu à me défendre, du moins, défendre ma mère. J’ai personnellement le droit de la traitée ainsi, parce que c’est MA mère. Mais personne d’autre avait le droit, c’était un sujet tabou à éviter avec moi.

    - Maman… On peut parler une minute ?
    - Oui ma chérie, qu’est-ce qu’il y a ?
    - Papa… il est… il est mort comment ?

    Je n’avais jamais su comment mon père était décédé. J’ai seulement appris qu’un soir, alors qu’il sortait avec des copains il n’est jamais revenu. Pendant la nuit, deux policiers nous ont réveillés. C’est ma mère qui leur a ouvert la porte, moi, j’n’étais pas très loin… J’étais dans ma chambre, j’entendais ma mère éclater en sanglot, les hommes de services semblaient tout faire pour la remettre sur pied, mais elle semblait refuser de rester calme.

    - On l’a tué, Joyce. Ton père a reçu une balle à la tête en sortant du bar.

    Je m’attendais à tout sauf ça. Un enlèvement, un arrêt cardiaque, tout… mais pas ça. Comment un être-humain pouvait faire ça à un père de famille ? Comment un être-humain pouvait faire ça tout court ? J’avais déjà bien trop d’information, j’étais déjà suffisamment dégoûté que je ne cherchais même pas à savoir en profondeur. Ont-ils retrouvé le criminel ? Est-il mort sur le coup ? Je n’en savais rien et c’était peut-être mieux comme ça.

    J’aurais tellement aimée parler à Elaïs ce soir-là… mais je ne l’ai jamais vue se connecté sur MSN et elle se faisait tard, en France.

    Chapter 2

    J’étais particulièrement nerveuse aujourd’hui. Je me suis mise tout beau juste pour elle. Ça faisait tellement, tellement longtemps que je n’avais pas vue Elaïs et elle me manquait de plus en plus chaque jour. Hier, sur le net, elle m’a dit qu’elle avait une bonne nouvelle à m’annoncer et… en la voyant descendre de l’avion avec tous ses bagages, j’ai compris de quoi il s’agissait. Elaïs n’était pas seulement en vacance, mais elle emménageait ! J’ai été la première à lui sauter dans les bras et lui souhaité la bienvenue, la deuxième fit son père, avec qui elle allait habiter.

    - Tu m'as tellement manquée !
    - À moi aussi, si tu savais !

    Nous avons échangés des rires, puis sommes partie. J’étais invitée chez les Svenson pour la nuit, ainsi que quelques jours de plus si je le voulais. C’était les vacances et nous pouvions profiter de quelques nuits ensembles, comme on faisait à l’époque où on se racontait nos vies avant de dormir. J’ai vraiment eu l’impression qu’en quittant la France, j’avais délaissée une vie que j’aurais souhaitée ne jamais perdre et maintenant… je la retrouvais, en quelque sorte, mais dans un autre pays. Il manquait mon père, mais je savais qu’en France ou en Amérique, il ne pourra jamais revenir.

    Environ un mois après, nous avons eu la surprise de voir Gabriel débarquer. Ce n’était pas prévu selon Elaïs… mais celui-ci a voulu la suivre. Enfin, nous n’étions pas du tout contre, au contraire, nous en étions heureuse. On pouvait réellement retrouver nos soirées de folies. Au lycée, les filles croyaient qu’il sortait avec Elaïs alors que les mecs croyaient plutôt qu’il était gay pour trainer avec deux filles. De la pure folie… enfin, c’est vrai que vu de loin, c’était facile de le penser.

    Entre temps, j’ai rencontré un garçon qui me plaisait bien. C’est une drôle de situation, puisqu’il fait partie de l’équipe de football rival à celle de notre école. Nous nous sommes rencontrés à un match et les numéros de portable se sont rapidement échangés. On a été au cinéma, au restaurant et finalement… eh bien l’inévitable s’est produit. Nous sommes tombés amoureux… enfin je pense. Moi je l’étais en tout cas… c’était mon premier petit ami et j’en étais fière, puisqu’il était assez beau garçon. Ma mère était assez étonnée en le voyant, car vous savez… à 16 ans, je n’avais rien de très canon. Faut croire que c’est les sentiments qui ont pris le dessus, plutôt que le physique. Quoi qu’il en soit, il était merveilleux avec moi.

    Son meilleur ami, cependant, était une vraie merde. Il était visiblement toujours sur mon dos, il était agressif dans sa façon de me parler… Mais je restais calme. Je n’allais tout de même pas « m’abaisser à son niveau ». Il s’appelle Claes. Quelques temps après, je crois que nous sommes devenus amis, comme il était plus « doux » avec moi… Et j’en étais contente, car au fond, je le trouvais plutôt cool comme mec. J’ai bien fais, de ne pas jouer son petit jeu… Il fallait que je fasse mes preuves et je crois les avoirs fait.

    J’ai présenté ma meilleure amie à mon petit ami, Elaïs à Andrea donc… Au début ça allait, ils s’entendaient très bien et je n’avais peur de rien. C’est avec le temps, que ça devenait de plus en plus bizarre entre eux, entre Andrea et moi, entre Elaïs et moi… Je commençais à m’en mordre les doigts. Peut-être était-ce seulement de la jalousie ?... Six mois après leur rencontre, j’ai eu ma réponse…

    - Joyce... il faut qu'on se parle.


    C’était Andrea qui me l’avait annoncé alors que nous étions tous les deux assis sur les balançoires du parc. Ça faisais un petit moment qu’Elaïs et moi nous nous ne sommes pas vus. À chaque fois que je tentais de l’appeler, la ligne était sois occupé, ou il n’y avait pas de réponse. J’ai cru que c’était un hasard, mais j’ai fini par tout comprendre…

    - Je suis amoureux d'Elaïs...

    Je déglutis. Il… venait de briser mon cœur en quelques mots. Je m’en mordais les lèvres, je connaissais la suite mais j’aurais préféré ne pas l’entendre. Il m’avait trompé, dans ce cas ? Tous les deux, m’avaient trahi ? Ou alors il me quitte avant même qu’Elaïs sache ses sentiments pour elle ? Je baissais les yeux… je ne voulais plus le voir.

    Il m'a quitté, et je ne souhaitais pas me rappeler des mots qu'il avait utilisés. Je me suis retenue de pleurer... Il voulait me serrer dans ses bras mais je l'ai repoussée, puis je suis partie. Comment voulez-vous ne pas souffrir alors que votre meilleure amie vient juste de piquer votre mec ? C'est quelque chose d'assez impardonnable... Mais à même temps si évidant. Elaïs a une magnifique coloration blonde alors que je suis brune... Elle avait déjà plus de poitrine que j'en avais, de longues jambes, des sils magnifiques, bordel... J'étais en train d'envier ma meilleure amie, de voir son physique alors qu'avant je me fichais bien de ce qu'elle pouvait avoir plus que moi…

    Chapter 3
    - Comment ça se fait que tu ne chiales pas comme toutes les filles qui se trouve dans ta situation ?
    - Si tu veux que je chiale, Claes, faut m’le dire directement !
    - C’est bon, on oublie.

    Nous nous sommes mis à rire. Ça faisait quelques semaines qu’Andrea et moi avions rompues… Et comme je croyais, lui et Elaïs étaient en couple. J’avais arrêtée de parler à Elaïs à cause de toute cette histoire et ça semblait faire plaisir à Claes qui ne l’a sentait pas trop aussi. Ça nous avait encore plus rapprochés, Claes et moi, la rupture avec Andrea. Nous sommes devenus amis, en fait, j’avais l’impression qu’il était le seul ami que j’avais… Il m’aidait avec mon accent, même si je m’améliorais beaucoup par moi-même déjà. On se voyait beaucoup, à un moment on était comme devenu un peu comme des meilleurs amis… En fait, on se sentait seuls à cause de nos meilleurs amis qui nous avaient tous les deux lâchés.

    - J’en ai marre…

    Lui ai-je annoncé comme ça, un soir. J’étais allongée sur le canapé alors qu’il était assis à l’autre extrémité. On regardait la télé un vendredi soir, comme deux cons qui ne savaient pas quoi faire… J’en avais marre, de ne rien faire alors que tous les autres adolescents de notre âges sortent et trouvent facilement quelque chose à faire. Mais j’étais plus que déprimé et il l’était un peu aussi, au fond. Je soupirais, je ne trouvais pas de solution à notre problème, nous étions coincés.

    - Bon... je te laisse, j’dois aller à une fête.

    Je me redressais et m’assis sur le canapé. Quoi ? Il me laissait toute seule en plus ? Il se leva alors pour se diriger vers l’entrée pour enfiler ses chaussures. Je l’ai suivi pour mettre les miennes, je n’étais pas spécialement habillée pour aller à une fête, mais je n’allais tout de même pas rester toute seule.

    - Tu fous quoi ?!
    - Je te suis
    - Comme tu veux…

    Je soupirais et le suivis jusqu’à sa voiture pour m’y asseoir du côté passager et lui, du côté conducteur. Sans réellement savoir pourquoi, je me suis penché pour l’embrasser…

    Je n’avais rien à lui prouver, mais je sentais que j’en avais envie. Nous nous sommes déplacés à l’arrière de la voiture en passant entre les deux bancs de l’avant, et puis, avions terminé la soirée en couchant ensemble. Il faisait plutôt noir vu l’heure qu’il était, il y avait personne et puis il avait une couette sur la banquette pour nous couvrir. C’était ma première fois. Avec Claes ou en général… il m’a pris ma première fois sans même le savoir et de toute façon, c’était mon choix. Ce qui est étrange, c’est que par la suite, nous avions remis ça plusieurs fois… On ne s’est plus jamais fait chié les vendredis soirs.

    - Il n’y a rien entre nous.
    - Absolument rien.

    Nous avions décidés de trainer ensemble quelques fois en publique, à se tenir la main et s’embrasser. Un peu comme si nous étions un couple, alors que nous n’en étions pas un. Si quelqu’un nous le demandait, on leur répondait qu’on était seulement amis… Nous n’avions pas honte de l’autre et c’est ce que j’appréciais chez Claes. Il pouvait aller voir ailleurs s’il voulait, je m’en fichais. J’étais là pour l’occuper et lui pour m’occuper… je ne saurais pas ce que j’aurais fait sans lui, je me serais surement sentie très seule.

    Chapter 4
    - Je suis enceinte...
    - Quoi ?!

    Claes avait raison d’être étonné. Nous avons toujours utilisé le préservatif et pourtant… Il m’a demandé si j’avais couché avec quelqu’un d’autre que lui, une question dont tous les mecs se posent alors qu’il est évidant que je ne couchais avec personne d’autre que lui… Nous étions dans la merde. Et si nos parents savaient ? Si ma mère savait, j’allais rapidement être mise dehors… Merde. Il faut que j’avorte, je ne peux pas porter un enfant, ni l’élever.

    - Je vais avorter.
    - Vaut mieux !

    Je soupirais… c’était une mauvaise passe. J’ai songé plusieurs fois au suicide… Je me suis même scarifiée quelques fois… Les journées où ça allait mal, je me faisais une marque et après, je sentais que j’arriverais à penser à autre chose. J’en ai aujourd’hui sur tout l’avant bras…

    J’ai avortée.

    Mais ça n’allais toujours pas mieux… Claes et moi avions continué de nous parler, normalement et tout… mais pas à « s’amuser » comme on le faisait avant. Je me sentais souvent bien seule… et ça me démoralisais encore plus de voir ma mère monter les escaliers avec un inconnu, en se foutant bien que je pleure comme une madeleine dans le salon.

    Chapter 5
    Je suis nerveuse, c’est la rentrée des classes. Ici, les seules personnes avec qui je m’entendais vraiment bien ne sont pas dans les mêmes cours que moi… Arrivé en retard au premier cours de l’année scolaire, c’est jamais très pratique, ni bien vu. Surtout que moi, j’ai toujours l’habitude d’être à l’heure.

    - Tu dois probablement être Miss Spring.
    - Oui… C’est cela.
    - Vous pouvez vous asseoir, il reste une place à côté de M. Turner.

    Fait chier. Qui ne connaissait pas Joshua, franchement ? Je n'en avais rien à chier, seulement, toutes mes copines me parlaient de lui comme si c’était leur obsession numéro un. J’en savais jusqu’à la couleur habituelle de ses slip et la longueur près de ses cheveux. Je m’en doutais fortement que j’allais finir par être dans le même cours que lui un jour. La question était plutôt, pourquoi est-ce qu’il n’y a pas ce genre de fille stéréotypé blonde aux gros nichons assise à côté de lui ? Ou plutôt… pourquoi faut que ce soit moi ? J’en ai rien à faire moi, merde. Apparemment, c’était petit surdoué de musique à son ancien lycée.

    Le professeur s’est remis à parler. Les règles de l’école, les règles générales de la classe et de sécurité et Bla. Bla. Bla. À peine arrivée je m’endormais déjà. Je croisais les jambes et appuyait bien mon dos à mon dossier, tant dis que Joshua était dans une position décontracté – et assez gênante.

    Alors là… elle était bien bonne. Je pris une grande inspiration et lui sourit.

    - Excuse-moi.
    - Ouais ?
    - Tu pourrais… t’asseoir comme un être humain, s.v.p ? Nous n’acceptons pas les chats à l’UCLA.

    Il s’est mis à rire puis s’est rassis normalement. Ses potes avaient un sourire collé au visage, alors que Joshua m’avait répliqué :

    - Alors je suppose que tu devrais arrêter de meugler ? Nous n’acceptons pas les vaches non-plus.

    Et voilà que ça avait fait rire sa petite troupe. J’aurais voulu lui en remettre une au nez mais l’enseignante nous a interrompus, afin de poursuivre son cours dans le silence. Depuis, nous sommes restés comme… rivaux. Il était considéré comme le meilleur de la classe en musique, alors que je portais le même titre au féminin. Mais d’un côté, depuis que je l’ai rencontrée, j’essaie toujours de me surpasser pour être meilleure que lui… et mes notes ne font qu’augmenter de plus en plus.

    Chapitre 6
    Je ne parle toujours plus à Elaïs et Andrea, tant dis que Claes figure toujours dans mes amis malgré tout. J’ai quitté la maison familiale après une énorme dispute avec ma mère à propos de ma grossesse… Figurez-vous donc qu’elle l’aurait su, à cause de l’une de mes potes ! Je n’aurais jamais d’amis fidèles, apparemment. Et puis Joshua, je n’ai pas le choix de lui parler vu qu’on a touuuuuuuuus les mêmes cours. Mais il m’énerve toujours autant.

    Mais il y a eu cette fête chez les Phis… qui a complètement changé ma vie.

    ---------------------------->
    - Putain, tu pues de la gueule !

    Lui annonçais-je en me mettant à rire. En fait, non, j’étais morte de rire et ses potes aussi. C’était une vraie torture de l’avoir embrassée, mais c’était aussi un jeu que j’avais accepté de jouer. Les autres joueurs ont tourné la bouteille à leur tour plusieurs fois et voilà que c’était celui de Joshua. Je craignais le pire ; que la bouteille tourne vers moi et que je doive l’embrasser. En faisant tourner celle-ci, ce que je redoutais est arrivé. J’ai cru halluciner lorsque je l’ai vue s’arrêter en me pointant. Il n’y a pas un seul mec à part Josh’ qui n’a pas ris, ni même une fille. C’était évidant, ça se voyait comme le nez dans le milieu de la face qu’on n’arrivait pas à se sentir.

    - Pas de bol.
    - J’refuse d’embrasser cette conne.
    - Pourquoi ? Tu sent la merde toi aussi ?

    Lui ai-je demandée en me mettant à rire avec les autres. Ils étaient tous très impatient de nous voir se rouler une pelle… Et nous ne pouvions pas cesser de jouer, puisque c’est exactement le meilleur dans ce jeu : embrasser une personne dont on ne s’attend pas à embrasser. Je soupirais et regardait Joshua, avant de lever les yeux au plafond.

    Puis, il passa devant les autres pour se pencher vers moi afin de me faire vivre mon pire cauchemar : sa main sur ma nuque, l’autre sur le sol pour se tenir, ses lèvres se déposèrent sur les miennes. Sur le coup j’étais tellement étonnée qu’il aille su trouvé le courage que j’étais restée bête, les yeux ouverts… Puis, graduellement, je fermais les yeux. Pendant un moment, ils étaient tous sous le choc, mais lorsque le baiser devint plus fougueux et langoureux surtout, ils retrouvèrent le sourire.

    - Ça alors, c’est un Phi !

    S’écriais l’un des leurs avant que les autres mecs se mettent à rire et encourager Joshua. Une fois le baiser fini, j’ouvris les yeux et reprit mon souffle. Ma tête tournait et j’ai dû cligner des yeux plusieurs fois avant de voir moins flou. Il me sourit, ce sourire est directement venu me chercher… Il avait maintenant deux lui, puis trois, je n’aurais peut-être pas dû boire autant d’alcool. Il se leva, et soudainement je me levais aussi. Je n’avais même pas remarqué qu’il m’avait demandé la main… Je l’avais seulement prise, sans me poser de questions.

    - Hé vous faites quoi ?!

    Je me suis mise à rire en tentant de me tenir contre les murs afin de ne pas tomber. Le mec avait déjà oublié qu’il nous avait posé une question, ou alors nous, nous avions déjà oubliés que nous devions répondre.

    Nous entrions dans la salle de bain la porte bien verrouillé. Joshua me plaqua contre celle-ci en me tripotant les fesses… Je me suis soudainement rappelé à quelle point j’avais fait exprès de mettre mon cul en valeur avec ce jeans et je me félicitais également d’avoir mis des sous-vêtements sexy avant de quitter ma chambre. J’avais tout de suite devinée ses cruelles intentions, et il avait sans doute déjà deviné qu’elles m’intéressaient seulement avec ce baiser que nous avions échangés devant tout le monde.

    Je lui retirais son tee-shirt en un seul mouvement et passais ma main sur sa nuque en grimpant dans ses cheveux.

    - Alors, j’sens toujours la merde Spring ?

    Je lui souris malicieusement avant d’hocher négativement la tête. Il s’approchait à nouveau dangereusement de mes lèvres afin d’entamer un deuxième baiser, deux fois plus enthousiaste que le premier. Je prolongeais en serrant ses cheveux entre mes doigts afin de mettre plus de pression sur ses lèvres. Je relevais ma jambe afin de l’enrouler autour de sa taille, j’étais déjà horriblement excitée.

    Ça faisait tout de même un petit moment que je ne m’étais pas laissé toucher par un homme, présentement je me sentais uniquement bien. Je ne pensais déjà plus à qui exactement était en train de m’embrasser, de m’enlacer, de me toucher et qui s’apprêtait à me faire oublier tous mes problèmes. Je caressais toujours ses lèvres avec les miennes alors que mes mains baladeuses s’acharnaient déjà à sa ceinture, pour but de le dégrafer et de faire glisser son pantalon le long de ses jambes. Maintenant le bas sur le sol, je glissais ma main à son torse et le poussais jusqu’au mûr opposé…

    - C’est tout de même marrant que tu me dises ça alors que tu m’amènes aux chiottes… C’est toujours ici que tu baises tes compagnes ?

    Lui ai-je demandée en murmurant, ensuite, je me suis doucement mise à rire et reprit une armée de baisers en descendant à son cou et l’arrière de son oreille. La musique de l’autre côté me semblait encore plus forte, la fête continuait même si nous n’étions plus vraiment là. J’entendis quelqu’un cogner à la porte et crier :

    - Ça va là-dedans ?! Vous deviez seulement vous embrasser à la base !

    Je continuais de l’embrasser sans même lui répondre, je le plaquais bien au mur en remontant mes lèvres au lobe de son oreille. Putain… j’étais vachement chaude, là tout de suite. Je voudrais bien lui sauter dessus si je le pouvais, mais j’n’étais pas encore assez sauvage pour le faire. Je descendis mes baisers à son torse en caressant son dos avec mes deux mains. Il avait perdu assez rapidement son dernier morceau alors que moi, j’étais encore toute habillée.

    - C’est bon… j’ai compris ! Putain, on baise dans les toilettes maintenant et puis on pisse où hein ? J’vais pisser dans ton lit, Turner !

    J’arrêtais de l’embrasser et éclatais de rire en entendant son pote lui dire qu’il pisserait dans son lit. J'haussais les épaules et fit la moue en le regardant…

    - On dirais bien qu’il y en a un ici qui a tout compris à la vie !

    Annonçais-je en tirant la langue.

    - Bordel on est occupés, dégage !

    Je descendis mes baisers à son torse en le laissant débattre avec Shawn. Ça m’amusait, de le déconcentrer un peu, pendant qu’il gueule après l’autre. Je caressais sa taille et ses hanches en l’aidant à retirer son boxer, avec le bout des doigts. Shawn ne nous fichait pas la paix… il voulait participer, ou quoi ? Je me relevais en sentant Joshua poser ses mains sur mes fesses et je lui souris…

    J’en ai rien à foutre tu sais ce que ça veut dire être occupé connard ? Alors au lieu de râler, trouve toi une meuf et après on en reparlera

    Je le regardais avec une petite moue en lui annonçant que Shawn comprenait tout à la vie, mais dis d’un ton sarcastique. Il se pencha afin de m’embrasser pour une autre fois, tout en agrippant le bas de mon tee-shirt pour me le retirer. Ses mains descendirent à mes fesses et il me plaqua de nouveau contre la pauvre porte. Joshua s’occupa de dégager mes cheveux de mon cou et je pris une grande inspiration en sentant ses lèvres se perdre un peu partout sur mon corps… Il se mit à genoux et retira mon jeans aussi vite que mon tee-shirt, puis ma culotte avec ses dents… J’étais horriblement excitée. Je n’aurais jamais cru avoir autant envie de Joshua et pourtant me voilà à un seul morceau d’être nue devant lui.

    Il se redressa à nouveau en me replaçant dans ma position initiale, la jambe enroulée autour de sa taille. Là, je pouvais clairement sentir le membre dur sur le bas de mon ventre. Ma tête tournait… et ma conscience criait et suppliait Joshua de me pénétrer maintenant. Mais il descendit ses mains, plutôt, afin de me caresser l’entre-jambe.

    - Fais pas ta prude, j’suis sûr que tu t’es déjà fait des mecs dans les chiottes de ta confrérie Spring…

    Je lui souris de façon malicieuse, en arquant légèrement le sourcil en le fixant. Il voulait que j’avoue quoi, déjà ? Oh, que je suis facilement baisable ? Je ris, en gardant mon petit sourire si détestable.

    - Un delta, ne me prends jamais dans les toilettes.

    Je me pinçais les lèvres et descendis l’une de mes mains au sexe de mon partenaire. Ça me faisait tout de même bizarre, de me savoir en train de le toucher comme ça… de le désirer, comme ça. Il est tout de même JOSHUA TURNER, le seul et unique. Moi qui a toujours cru que même saoule, il me gaverait. Eh bien non… peut-être que c’est bien vrai, que tout le monde est plus beau sous l’effet de l’alcool ?

    Je le repoussais et me mis à genoux devant lui afin de lui offrir l’une de mes meilleurs fellations. Vous pouvez rire, mais j’étais « réputée » pour bien les faires, au lit. Heureusement que je sais m’arrêter à temps, parce que si je le veux, cela peut prendre moins d’une minute avant qu’ils éjaculent. Je ne comprendrai jamais comment je peux être aussi douée, mais bon. C’est la pratique.

    Je le regardais pendant que j’exécutais mon œuvre, j’observais tous les moindres gestes : Tremblement, frémissement, grognements, étourdissement… Je caressais à la fois ses jambes et ses fesses, puis, je me retirais, en restant à genoux devant lui.

    - Alors dis-moi enfoiré… j’suis toujours prude comme ta mère, à ton avis ?

    Je me redressais enfin et reprit sa lèvre inférieure entre mes dents afin de légèrement la mordiller… Son souffle était chaud et ses lèvres très douces… J’avais de plus en plus très hâte de commencer, il savait se faire désirer. Je nous replongeais dans un énième baiser, sans me poser de question à propos de ce que nous allions en penser demain, de ce que nos amis pourraient en penser… Je ne me souciais de rien. J’avais le cœur brisée grâce à plusieurs ex… Andrea entre autre, qui s’est bien foutu de ma gueule avec Elaïs ainsi que d’autres qui ont décidés de suivre le courant. Et puis on vie pour apprendre de nos erreurs, n’est-ce pas ?

    <----------------------------

    Nous avons couchés ensemble… mais ce n’était pas tout. Nous avions continué, et continué… Jusqu’à en devenir fuck friends… confidents… amoureux. Joshua est le premier garçon en qui j’ai donné ma confiance depuis bien longtemps… Le seul que j’ai laissé entrer dans ma vie. J’ai cru qu’entre nous ça ne pourra jamais être possible et je lui ai posé un ultimatum. À chaque fois… il m’impressionnait, il me faisait tomber un peu plus amoureuse de lui. Il a conquis mon cœur que je croyais être un mur de glace.

    Aujourd'hui

    - Nine… est-ce que t’as déjà pensée à retourner à Paris ?
    - Parfois… J’ai envie de changer d’air…
    - Qu’est-ce qui te retiens ?
    - Toi.

    Cela faisait un moment que je pensais à m’en aller… changer d’air, de paysage, de visage… Mais je ne savais pas comment Joshua allait réagir si je lui en parlais. Mais il a amené le sujet et je n’ai pas pu mentir… J’avais envie de quitter Los Angeles pour recommencer ailleurs. Quitter pour ne pas revoir Elaïs et Andrea qui se sont remis ensemble… Quitter pour oublier. Effacer. Recommencer…

    Il voulait venir et il a fallu me convaincre pour que j’accepte. Je ne savais pas où aller, nous ne savions pas où aller. C’est alors qu’il m’a proposé Buenos Aires, au sud de l’Amérique, un endroit où il y avait un peu de famille. Je n’ai pas pu résister, car après tout, ce que je voulais c’était du changement et pourquoi pas ? Sa mère me détestait… mais peut-être que ses cousins ne me détesteront pas. J’ai donc accepté et peu de temps après, nous avons préparé notre voyage à sens unique. Et nous voilà ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Enora C. Quispe »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Enora, Cheyenne Quispe.
→ SITUATION : Profite de la vie, célibataire.
→ PAPIERS : 380
→ BOULOT : Serveuse dans un bar. Restaure la Sybille dès qu'elle en a le temps.
→ J'AIME : Les hommes, la fête, son bateau, la mer, son grand père ♥ Le parachute, l'armée, la vie, la peinture, les voyages. TOUT.
→ J'AIME PAS : Nada. Faut prendre la vie côté coca-cola.



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 8:53

Bienvenue sur RTD
Nina, très bon choix !

Bon courage pour ta fiche et j'espère que tu te plairas parmi nous hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 9:08

Bienvenue
Oui très bon choix Nina youpii et j'adore ton avatar très sublime cette fille yess
Il nous faudra un lien car je suis le cousin de Joshua 8p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ϟ ❝come on skinny love just last the year.❞

avatar
« Vanille-Cheerbone Caspian »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Santana Vanille-Cheerbone Kalliste-Rose Caspian
→ SITUATION : en couple et très heureuse.
→ PAPIERS : 4509
→ BOULOT : étudiante. mais ne va pas tarder à réaliser son rêve.
→ J'AIME : Liam. Liam. Liam. La musique, l'écriture, l'Angleterre et l'Italie
→ J'AIME PAS : Les grogniasses, les machos, ta soeur peut-être et puis le pape allez.



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 9:11

bienvenue sur RTD merci de ton inscription !
Ninaaaaa *-* et j'adore ton prénom
bon courage pour ta fiche, n'hésites pas si tu as des questions canard

______________________


(c) PRETTY YOUNG THING & Morphine.

forever young
si tu as peur du sommeil et que passe le temps, si tu aimes l'automne vermeille, merveille rouge sang, si tu as peur de la foule mais supporte les gens, si tes idéaux s'écroulent le soir de tes 20 ans. mais si tout ne se déroule jamais comme dans tes plans, si tu n'es qu'une pierre qui roule, roule mon enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 9:18

Merci à vous tous :**:
D'accord pour le lien Micael <3 En plus Paul quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 9:21

Chuttt bave pas mon cousin va me
mais on pourra faire un bébé si tu veux
là c'est ma chérie qui va me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« L. Joshua Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Joshua Logan Turner
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 39
→ BOULOT : A la recherche d'un boulot
→ J'AIME : Joy', les pandas, le soleil, le chocolat
→ J'AIME PAS : Les ascenseurs, les souvenirs..



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 9:35

Et ton cousiiiiin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 9:45

*tousse*
Rejoins-moi dans le boisée derrière chez MacDonald à 19heures

amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Everlynn C. Marquez »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : everlynn claudia marquez.
→ SITUATION : amoureuse transi. :arrow:
→ PAPIERS : 2282
→ BOULOT : au chomage...
→ J'AIME : JAIME.
→ J'AIME PAS : les vers de terre.



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 10:35

    Nina ne resteras donc jamais longtemps libre. Elle est tellement belle en même temps...
    Ton pseudo me dis quelque chose... ( mais... ? une autre bleue de prd ? ou je vais taper la discut' à la girafe constipée... )
    J'adore ton pseudo. meugnon Bienvenue parmi nous, bonne chance pour ta fiche et surtout je te souhaite de bien t'amuser sur rtd. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destructiveproject.frbb.net/

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 11:30

Oui je suis une bleue de PRD mdrr :)
Mercii <3

Nina c'est ma favorite, je la joue sur tous les forums où je suis inscrite mdrr *O*

Oui donc voilà, j'ai terminé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Fiona S. Sanchez »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Fiona Solenne Sanchez
→ SITUATION : En amour avec le plus fantastique !!
→ PAPIERS : 751
→ BOULOT : Chanteuse
→ J'AIME : La vie, la musique, mon chien et les romans d'amour
→ J'AIME PAS : Les crétins, mon passé, la mort, les rats



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 14:58

Bienvenue

waaaa nos avatar se ressemblent ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Dim 25 Sep - 15:22

Oohh Lea Michele yess En plus je vois qu'elle exerce le métier que ma Nine voudrait faire !
Ça pourrait être un début de lien ça Rolling Eyes :<3:

À cause de la robe rouge, les cheveux bruns et le fait que nos avatars ont été crée par la même créatrice (Mlle Brightside) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

« Invité »
IDENTITY CARD




MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Lun 26 Sep - 5:47

TON PSEUDO & NINA wayaa
Bienvenue & bonne chance pour la fin de ta fiche J'adore ta manière d'écrire
Revenir en haut Aller en bas

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Lun 26 Sep - 5:54

Mon pseudo est si beau que ça *c'pas c'que j'me suis dis en le choisissant mais bon *O** ? :o
Merci beaucoup Love et merci pour le compliment aussi *OOO*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

« Invité »
IDENTITY CARD




MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Lun 26 Sep - 5:58

J'adore *-*
Il est super originale et tout
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE Ϟ Life is like a game; and i'm a misguided ghost in the game of the life.

avatar
« Levannà A.T. Milkova-Levy »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Milcova-Levy
→ SITUATION : Célibataire
→ PAPIERS : 3502
→ BOULOT : Fait études de photographie et travaille chez un photographe en développement de pellicules.
→ J'AIME : Etre tranquille chez moi à écouter de la musique; sentir le parfum des fleurs; photographier les petites choses de la vie; écrire sur mon corps; me promener tôt le matin; regarder le bleu du ciel et fumer une cigarette.
→ J'AIME PAS : La joie de vivre; manger; qu'on me parle, la mer.



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Lun 26 Sep - 6:06

WELCOOME wayaa
Nina, trop biiien et en plus, j'aime beaucoup ton pseudo également *O*
Merci d'être parmi nous et on va bientôt s'occuper de ta petite fiche

______________________



I need help, I need someone
Dans ma tête, je n'entends rien; dans mon corps, je ne sens rien; dans ma bouche, je n'ai le gout de rien; dans ma vie, il n'y a rien. Mais dans mes yeux, vous percevez toutes ces choses. Toutes ses choses qui sont traduites dans une seule et même partie de mon corps et c'est ça qui fait que aujourd'hui, j'existe encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-that-day.forumactif.org

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Lun 26 Sep - 6:07

Haaaaann bah merci youpii

& Merci Levannà calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Pixie S. Sanders »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Pixie Summer Sanders
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 545
→ BOULOT : Sans emploi T.T
→ J'AIME : Le petits toutous tellement choupinets *.*
→ J'AIME PAS : Les crabes >.<



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Mar 27 Sep - 5:46

Ton pseudo me plait bien x)
Bienvenue parmi nous en tout cas
& puis Nina quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE Ϟ Life is like a game; and i'm a misguided ghost in the game of the life.

avatar
« Levannà A.T. Milkova-Levy »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Milcova-Levy
→ SITUATION : Célibataire
→ PAPIERS : 3502
→ BOULOT : Fait études de photographie et travaille chez un photographe en développement de pellicules.
→ J'AIME : Etre tranquille chez moi à écouter de la musique; sentir le parfum des fleurs; photographier les petites choses de la vie; écrire sur mon corps; me promener tôt le matin; regarder le bleu du ciel et fumer une cigarette.
→ J'AIME PAS : La joie de vivre; manger; qu'on me parle, la mer.



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Mar 27 Sep - 5:54

Excuse moi, hier soir j'ai eu le temps de lire ta présentation mais j'ai du partir avant de pouvoir te valider...
So, je vais le faire tout de suite What a Face Ta présentation est tout à fait parfaite. On connait très bien ton personnage et j'ai vu que Nine et Leva avait un point en commun: la photographie wayaa Sur ceux, je te souhaite de bien t'amuser parmi nous !! Pense à voter pour le forum si tu le veux bien, à flooder avec nous, à créer ton journal et bien sur, à RP Wink HAVE FUN BABE !

______________________



I need help, I need someone
Dans ma tête, je n'entends rien; dans mon corps, je ne sens rien; dans ma bouche, je n'ai le gout de rien; dans ma vie, il n'y a rien. Mais dans mes yeux, vous percevez toutes ces choses. Toutes ses choses qui sont traduites dans une seule et même partie de mon corps et c'est ça qui fait que aujourd'hui, j'existe encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-that-day.forumactif.org

avatar
« Nine Joyce Spring »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Nine Joyce Spring
→ SITUATION : En couple
→ PAPIERS : 46
→ BOULOT : aucun
→ J'AIME : Les pandas
→ J'AIME PAS : Ceux qui n'aiment pas les pandas



MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   Mar 27 Sep - 15:10

OMG PIXIE LOTT QUOI
Je l'adoooore !!

Levannà : Merci c'est trop trop gentil pour ma présentation ! Et hourra pour le point en commun on arrivera peut-être à créer un lien tourne
Aller, merci beaucoup pour le temps que tu as accordée à ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Contenu sponsorisé »
IDENTITY CARD




MessageSujet: Re: NINE; it's a love story baby, just say yes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

NINE; it's a love story baby, just say yes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember That Day :: || Tell me about yourself || :: Vos papiers, S'il vous plait; :: Présentations validées-