AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   Jeu 22 Sep - 7:23




Ma meilleure amie, cela faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu et pourtant j’avais tellement besoin d’elle. Elle me manquait énormément avec ce qui m’arrivait en ce moment je n’avais même pas eu le temps de la revoir, je n’avais pas réellement de nouvelle. Je ne savais limite même pas si tout aller bien à part quelques texto de temps en temps. Je lui avais donc envoyé un sms afin qu’on puisse se prendre rendez-vous, et qu’on puisse se voir. Depuis le temps on avait tellement de chose à se dire. Nous étions vendredi 18h30, je venais de finir le travail alors je filais chez moi afin de me préparer, mais j’avais très faim alors pendant que je prenais ma douche je commandais une bonne petite pizza. Je m’habillais d’un jean et d’une petite chemise, avec des chaussures de ville. Je me coiffais, j’avais donné rendez vous à ma meilleure amie dans une sorte de boîte de la ville. Pourquoi cet endroit ? Parce que ça faisait tellement longtemps que je n’étais pas allé en boîte et puis comme ça on pourrait se poser dans un coin tranquille, parler et pourquoi ne pas danser ou encore faire les cons comme à notre habitude. Honnêtement j’avais vraiment hâte de la voir, d’ailleurs la journée avait été longue tellement j’étais pressé d’être le soir.

J’étais fin prêt et la pizza venait d’arriver, le timing était vraiment parfait dit donc pour une fois qu’ils n’avaient pas de retard eux. Nous avions rendez vous à 23h30, j’en profitais pour aller voir un peu ma fille avant d’y aller. Oui ma fille, dire que Fiona n’était même pas au courant, j’avais tellement de chose à lui dire je crois qu’elle allait être surprise. Et puis je suis sûr qu’elle aussi avait beaucoup de chose à me dire. Je me dirigeais donc chez Ambre, pour voir un peu Sierra ma fille, je passais du temps avec elles ça nous faisaient du bien. Il était 23h00. Il fallait donc que je me dirige vers le Pache, chose que je fis. J’étais un peu en avance alors je m’installais à une table, et je lui envoyais un texto afin de lui dire l’endroit où j’étais exactement qu’elle ne me cherche pas pendant des heures. La serveuse arriva vers moi, une serveuse avec qui j’avais déjà couché, à chaque fois que je le voyais je lui faisais du rentre dedans pour finir la soirée dans son lit. Elle devait être surprise de ne plus me voir mais elle fut encore plus surprise quand elle me demanda ma commande, que je lui demande simplement un verre de vodka citron, sans plus, sans la draguer. Elle ne broncha pas elle avait l’air vexé peu importe j’en avais déjà assez avec deux femmes dans ma vie je n’avais aucun compte à lui rendre à elle. Elle m’apporta la commande, en attendant que Fiona arrive et c’est ce qu’elle fit quelques minutes après. Je vis arriver sa petite bouille, j’eu le sourire aux lèvres, ça me faisait tellement de bien de la voir juste apercevoir son sourire me faisait déjà tellement de bien.

Elle se rapprocha de moi et je la pris dans mes bras, je fis durer l’étreinte tellement j’étais heureux de la voir puis je l’embrassais sur le front et je m’installais puis je lui dis :

« Putain, ça fait tellement de bien de te voir, toujours aussi belle ma meilleure amie »

Je lui fis un sourire, dire qu’avant nous n’étions pas deux jours sans être au téléphone pendant des heures, et d’ailleurs on se voyait toujours au moins 3 fois par semaines mais en ce moment ce n’était pas vraiment ça. Je voulais rattraper le temps perdu et j’avais aussi envie de me changer les idées en faisant un peu le con avec elle, ce que j’aimais qu’on se lance des paris débiles à deux balles, mais avant c’était plus facile, je n’avais aucune femme de ma vie. Enfin j’étais toujours célibataire je pourrais mais non je devais être sérieux car les choses étaient déjà assez compliqué entre Charlie et Ambre, ce n’était pas pour rajouter une couche avec une nouvelle fille qui irait tout raconter à l’une d’entre elle. Et de toute manière je n’en avais vraiment pas envie.

« J’ai plein de truc à te dire Fiona, tellement de chose se sont passés tu sais, j’espère que tu ne m’en veux pas de ne pas t’avoir donné beaucoup de nouvelle, j’avais tellement besoin de toi et pourtant je n’avais pas envie de te déranger, j’avais aussi envie de rester seul d’être loin de tout enfin, tu vas vite comprendre mais comment ça va toi ? »

Je n’avais pas envie de faire impoli en racontant ma vie d’attaque sans même lui demander comment elle allait. La serveuse revint vers nous pour prendre la commande de Fiona, c’était toujours la même, elle faisait une de ses tronches, juste parce que je la draguais pas alors qu’elle était bien souriante au début en venant. Enfin honnêtement je n’allais pas non plus la draguer juste pour la faire plaisir, c’est comme ça la vie, les choses changent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Fiona S. Sanchez »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Fiona Solenne Sanchez
→ SITUATION : En amour avec le plus fantastique !!
→ PAPIERS : 751
→ BOULOT : Chanteuse
→ J'AIME : La vie, la musique, mon chien et les romans d'amour
→ J'AIME PAS : Les crétins, mon passé, la mort, les rats



MessageSujet: Re: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   Sam 24 Sep - 16:40

L'excitation montait, plus la journée, d'une vitesse de tortue, passait, plus je me languissais de voire mon ami. J'aurais dû, je sais bien, prendre des nouvelles de Micael beaucoup plus tôt et je m'en voulais de ce léger négligemment, mais les derniers événements qui étaient venus chambouler mon existence, la perturbaient tant bien, que j'en oubliais de vivre, de manger et de voir les gens qui comptaient le plus pour moi. Rien n'excusait se délaissement, mais j'étais si heureuse de le voir que j'en oubliais notre très longue séparation ne pensant qu'à une chose et une chose seulement : cette soirée qui tardait à montrer le bout de son nez. Après une longue journée à errer puisque Jack n'était pas là et que Tim avait quitté la ville quelques jours, je me retrouvais seule avec moi-même à regarder par la fenêtre jetant un regard envieux aux jeunes étudiants qui se promenaient le long de la rue, puis je me retournais vers la petite chambre d'hôtel et les bottes noires qui traînaient sur le sol poussiéreux et me rappelaient que je n'aurais plus jamais, malgré mon jeune âge, la chance d'étudier et de devenir quelqu'un de ''bien'' en quelque sorte. Je ne serais jamais le genre de fille qu'on veut présenter à ses parents,ni la fille qu'on lira dans une revue scientifique ou tout simplement la fille qu'admirera ses voisins. C'était peut-être superficiel, mais j'aurais tant aimé avoir la chance d'être une fille correct en tout sens.


Sur ces réflexions plutôt noirs, je décidai de me préparer tout en regardant l'horloge impatiente de faire la fête et de retrouver quelqu'un qui m'aimait parfaite ou non. Après avoir sauté dans la douche, je dus entreprendre la tâche ardu de fouiller dans tous mes sacs et valises pour trouver quelque chose de potables parmi toutes ces loques usées. Je finis par mettre la main sur une petite robe blanche simple qui conviendrait parfaitement quoi que ce blanc pur me semblait légèrement trop virginal pour le lieu où je me dirigeais. Je vous épargne le rituel féminin de préparation qui prit en tout et pour tout près de deux heures et voilà que j'étais enfin prête à conquérir le monde sur mes talons hauts qui donnaient une hauteur presque normal à mon corps de petite naine.

Heureuse d'être cliente et non employer pour une fois, je marchais gaiement sur le trottoir saluant quelques connaissances le coeur léger et la tête pleine d'angoisse et d'énervement. Je ne fis pas deux pas dans le bar que je l'aperçus. Dès que je vis son joli visage et ses grands yeux légèrement triste je ne pus m'empêcher de faire un sourire béat ne pouvant cacher la joie sur mon propre visage. Nous étions heureux de nous voir c'était certain et j'étais soulagé qu'il n'ait aucun froid. C'était comme si nous étions vus hier soir.

Tu ne peux même pas savoir ô combien tu m'as manqué monsieur.
Jamais plus je ne négligerais notre amitié, car elle était si précieuse à mes yeux et même si je ne me l'était pas avouée, Dieu sait que j'aurais eu besoin de lui ces derniers temps, mais demander de l'aider aurait confirmé que j'en avais besoin, ce que j'évitais depuis le début de toutes ces emmerdes.

Tu sais Micael c'est exactement la même chose dans mon cas...J'aurais eu besoin de te voir de te parler pour que tu me dises que tout allait s'arranger, mais en même temps je ne savais même pas totalement ce qui allait bien et ce qui allait mal... Promet-moi que c'est la dernière fois qu'on passe autant de temps l'un sans l'autre, car tu vois que ce n'est pas une très bonne idée et que nous avons besoin l'un de l'autre.

Je n'osais pas parler de ce qui me tracassait... Le tout restait seulement bloquer entre mes lèvres en le disant cela devenait trop réelle... Je fis donc un sourire, aussi léger que la plus légère des plumes, avant de poursuivre. Moi ça va du mieux que je peux, mais toi ...Mise à part les serveuses qui te font toujours du charme, qu'est-ce que tu as à me raconter...Aller déballe tout...Je veux tout savoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   Dim 25 Sep - 8:19




Avec tous ce que l’on avait à ce dire, je crois qu’on en aurait pour la nuit à tous se raconter. D’ailleurs on avait tellement de chose à ce dire qu’on ne savait même pas par où commencer et par qui commencer. Il faut vraiment plus qu’on passe autant de temps sans ce voir car c’est vraiment une catastrophe. Mais je pense que ce soit elle où moi nous avions eu notre lot d’émotion depuis un petit moment, les choses n’étaient pas bien simple. Et pourtant c’est dans ses moments là qu’on a le plus besoin des gens proches de nous et encore plus quand celle-ci et notre meilleur amie. Je n’avais tellement pas envie de l’embêter avec toutes mes histoires, à chaque fois je fais le con avec les filles et à chaque fois c’est elle qui est là pour ramasser mes conneries auprès d’elle. Je crois qu’une fille m’aurait déjà tué au coup de pistolet si elle n’était pas là pour calmer les choses tellement je peux parfois être un beau salaud. Mais maintenant je me calmais et quand j’allais lui raconter toutes les nouvelles elle allait bien être surprise. J’étais le premier surpris et étant ma meilleure amie c’est l’une des personnes qui me connait le plus alors elle allait être autant que moi surpris.

« Tu m’as manqué aussi Fiona, et je te fais la promesse que c’est la dernière fois qu’on passe autant de temps sans ce voir, j’ai jamais été aussi heureux que de savoir qu’on allait enfin ce revoir, et c’est là que je vois que tu n’es pas ma meilleure amie pour rien, je ne peux vraiment pas me passer de toi dans ma vie. »

J’étais vraiment heureux de l’avoir dans ma vie, sans elle je ne serais rien, elle était bien trop importante pour moi. Pour elle je serais capable de décrocher la lune. C’est bien une fille à qui je pourrais jamais faire de mal plutôt me pendre, d’ailleurs personnes n’a le droit de lui faire du mal, je serais capable de me battre pour son petit cœur si on l’a fait souffrir. Elle remarqua tout de suite que la serveuse me faisait du charme, pas étonnant celle-ci j’avais déjà couché plusieurs fois avec elle mais les conneries c’étaient fini. Je ne voulais plus de toutes ses filles dans mon lit une seule me suffisait enfin deux mais c’est une histoire bien compliqué. Il fallait faire un choix et je devrais le faire même si au fond dans mon cœur il était fait. Elle me demanda alors de raconter un peu les dernières nouvelles j’étais un peu gêné de devoir commencer, je savais très bien qu’on avait aussi bien l’un que l’autre autant de chose à se dire mais de toute manière on avait toute la soirée devant nous alors on aurait le temps de tous se dire dans les moindres détails et chacun son tour, c’est sûr qu’on ne pouvait pas tous se dire en même temps alors il fallait bien un début.

« Je sais qu’on a beaucoup de chose à se dire, ça m’embête un peu de commencer mais promets moi de tout me dire à ton tour après ok ? Je veux tout savoir je vois bien que tu as du nouveau dans ta vie je te connais par cœur… Et je suis déjà très intrigué mais il faut que je te dise une chose importante. Une chose qui a bouleversé ma vie et qui la bouleversera toute ma vie…

Bon je me lance je suis papa … »

Alors là c’était sur c’était la nouvelle du siècle, cette nouvelle ne pouvait que la surprendre, d’ailleurs elle m’avait surprise également mais au fond ce n’était pas étonnant car quand Ambre avait quitté la ville elle était enceinte je ne savais juste pas si elle avait avorté ou non.

« Tu te rappelle de mon ex Ambre ? La seule fille pour qui j’étais tombé amoureux ? Elle avait quitté la ville après avoir appris que je l’avais trompé x fois. Avant de partir elle m’avait dit être enceinte et j’avais paniqué. Elle n’a jamais avorté et j’ai une petite fille qui s’appelle Sierra. Ambre est revenue en ville avec ma fille et elle veut qu’on fonde une famille. Je suis l’homme le plus heureux tu sais combien j’ai souffert après son départ je me suis rendu compte bien trop tard que c’était la femme de ma vie mais tout est compliqué car entre temps je suis tombé amoureux de Charlie, mais Ambre est la mère de ma fille et je l’aime aussi… »


Je fis une petite grimace, oui c’était sa ma vie choisir entre deux femmes, bien des hommes seraient heureux mais non ça fait tellement souffrir, j’avais peur d’en blesser une. D’un côté j’avais envie de donner une chance à Charlie et à une nouvelle histoire d’amour mais de l’autre côté c’était Ambre la femme de ma vie et elle était la mère de mon enfant ce n’était pas rien. On dit toujours que cela ne sert à rien de sortir avec son ex que si ça n’a pas marché une fois la deuxième serait la même. Mais dans ce cas là tout est différent à l’époque et d’ailleurs il y a quelques mois encore j’étais qu’un idiot qui ne pensait qu’aux sexes mais petit à petit j’étais entrain de murir et de devenir un homme. C’est bien pour ça que je ne répondais pas aux provocations de cette charmante serveuse fini les conneries maintenant j’ai déjà de deux femmes dans ma vie je ne vais pas m’embêter avec un ancien plan cul.

« Je ne veux pas en faire souffrir une même si dans tous les cas je le ferais mais j’ai bien envie de fonder une famille avec ma fille et Ambre… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Fiona S. Sanchez »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Fiona Solenne Sanchez
→ SITUATION : En amour avec le plus fantastique !!
→ PAPIERS : 751
→ BOULOT : Chanteuse
→ J'AIME : La vie, la musique, mon chien et les romans d'amour
→ J'AIME PAS : Les crétins, mon passé, la mort, les rats



MessageSujet: Re: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   Mar 27 Sep - 14:06

« Tu m’as manqué aussi Fiona, et je te fais la promesse que c’est la dernière fois qu’on passe autant de temps sans ce voir, j’ai jamais éé aussi heureux que de savoir qu’on allait enfin ce revoir, et c’est là que je vois que tu n’es pas ma meilleure amie pour rien, je ne peux vraiment pas me passer de toi dans ma vie. »

Je ne crois pas au promesse. Je ne fais jamais confiance aux gens pour la simple raison qu'on a beaucoup trop joué de moi, mais pour une raison que je ne saurais expliquer, je faisais parfaitement confiance à Micael. Il m'avait prouvé, durant notre amitié. qu'il serait toujours là lorsque j'en aurai besoin, qu'il m'apporterai soutien et protection, mais surtout qu'il serait ma boué dans la tempête incessante qu'est ma vie. J'avais besoin parfois, d'une personne sur qui me reposer, mais je ne l'avais jamais vraiment trouvé avant sa rencontre....Il y avait Tym...Mais la jalousie de Jack m'empêchait de me me tourner vers lui...Alors je m'étais retrouvé seule....J'avais été idiote au point de croire que je pouvais m'en sortir par moi-même alors que j'aurais eu besoin de lui...J'avais aussi éé idiote de laisser cette jalousie régir ma vie, mais c'est un autre sujet...C'était Micael en qui je mettais et pouvais sans peur, mettre toute ma confiance et ce sans l'ombre d'un doute. Je savais que c'était réciproque...J'avais été tant de fois derrière à ramasser les dégâts de ses actes, à essayer de réparer l'irréparable et par le fait-même de l'aider à retomber sur ses pieds. Je ne me suis jamais plainte, car à la seconde que j'eus besoin, il était auprès de moi. Cette relation que nous avions un peu négliger ces derniers temps, allait dans le même sens, donnant autant à l'un qu'à l'autre contrairement à d'autre qui aspirait mon énergie et ma patience. Je n'avais pas vraiment beaucoup d'amis, mais ceux que je possédais valait de l'or.

Je sais...je sais je suis irrésistible et parfaite.., mais surtout irremplaçable.

J'étais heureuse qu'il commence, car les mots restaient coincé dans ma bouche et même si je plaisantais, une lueur triste brillait au fond de mon regard et ce même si j’essayais de le cacher en vain. J'aurais voulu être heureuse...Dieu sait que le bonheur me manquait, mais le sort s’acharnait sur moi sans aucune pitié ou clémence. Ces derniers temps, tous étaient venus me piller dessus avec leurs grosses bottes sales. Remonter me semblait un exploit difficilement réalisable et alors je compris qu'il y avait et c'était même possible, pire que moi....

La nouvelle qui venait de me frapper me dépassait complètement. Je....J'en étais complètement abasourdi. Mais je ne m'attendais pas à celle-là....Tout..Qu'il soit gay, amoureux d'une femme de 100 ans, qu'il veuille devenir une femme, un chien, chat, qu'il décide de tout quitter pour devenir clown, mais jamais au grand jamais je ne m'attendais à celle-là. J'eus une réaction physionomique de cet étonnement, car en entendant la nouvelle je recracha le contenue de mon ver que je venais d'avaler sur sa belle chemise. Je ne me préoccupa même pas de ce détail tandis qu'un million d'information parcouraient mon cerveau encore sous le choc.
Quoi

J'eus à peine le temps de prononcer une syllabe que je reçus le reste de l'information qui je dois le dire me cloua le bec me donnant un regard de bovin et une bouche grande ouverte. En entendant le nom de Ambre je compris alors la gravité de la situation . Je savais ô combien il avait souffert de cette relation et je dois dire que j'avais peur qu'il souffre encore. Le nom de Charlie me rappela que la vie n'est jamais facile et qu'encore une fois mon jeune ami se retrouvait dans une situation plus que complexe.....3 fille dans sa vie dont une qui était encore en couche...


Mon bonhomme tu t'es mis dans la merde...Mais bon....Félicitation pour ta fille ...

Qui choisir...voilà une question difficile à répondre. Mais il devait faire vite...Je savais mieux que personne le sentiment d'être une des deux filles et c'était plus qu'horrible. Ne pas savoir...Vouloir envoyer balader l'autre, car il ne devrait même pas se poser une telle question et nous choisir sans doute possible, mais rester car l'amour est plus fort. Ne pas dormir la nuit...avoir la peur et l’appréhension au ventre...Si il aimait ses deux filles...Il devait choisir...simplement par amour pour celles-ci.

Tu dois faire un choix Micael...Tu n'es plus un petit con...Tu as changé et si tu veux le prouver c'est le moment....Tu vas faire souffrir tout le monde de toute façon, mais fait le choix qui te rendra le plus heureux....Fais-le pour toi...Sinon un jour...tu le regretteras.

J'avais peur que Jack le regrette...qu'il aime toujours Sera et qu'un jour il s'envole loin de moi...J'aurais tant aimé être certaine de la véracité de son choix...Je regardais mon ami et lui fit un petit sourire le serrant contre moi et lui dit à l'oreille.


Tout ira bien crois-moi..Je suis là...je vais t'aider à prendre la bonne décision..Tu as le droit toi aussi d'être heureux pour de vraie.


Je regardais sa chemise et ne pus m'empêcher de lui faire un petit sourire désolé...

Elle était moche de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   Lun 3 Oct - 23:14




Je me sentais soulagé de lui dire ce que j’avais sur le cœur. J’avais confiance en elle et je savais que quoi que je fasse, elle ne me jugeait jamais, au contraire, elle m’aidait toujours surtout dans mes erreurs, en même temps je suis du genre assez maladroit alors des erreurs malheureusement j’en fais un paquet, par moi-même parce que j’étais un salaud mais même comme ça en essayant de devenir quelqu’un de bien je continue d’en faire un peu comme ci j’avais la poisse. Mais bon je crois que je commençais à avoir l’habitude maintenant… Je savais pas comment lui dire que j’étais papa et au final c’était sortit d’un naturel comme ci je lui annonçais un truc normal quoi, tiens j’ai manger une pizza et un peu de la même façon je lançais, je suis papa. Ah bah la réaction ne se fit pas attendre. Je vous disais que j’avais la poisse ? Bah il fallait que j’attende qu’elle commence à boire pour lui annoncer ce genre de nouvelle moi.. C’est pourquoi je ne m’étonnais pas de recevoir tout ce qu’elle avait dans la bouche sur ma chemise, alors que je regardais la tâche dessus, elle continuait de parler, comme ci de rien n’était. J’essayais de rester sérieux car d’un côté la discussion était sérieuse elle-même et que ce n’était pas drôle mais une parte de moi avait envie de rire car elle faisait comme ci de rien n’était c’était bien elle mais je gardais tout de même mon sérieux, quand elle me dit que j’étais dans la merde avant de me féliciter pour cette nouvelle tout de même.

« Hum Merci Fiona, je savais que j’avais besoin de te voir car j’avais pas remarqué que j’étais dans une vrai merde je t’adore »

Je me mis à rire honnêtement je ne pouvais vraiment pas m’en empêcher elle était incroyable celle là mais c’est aussi pour ça que je la respectais autant, que nous étions aussi proche et qu’elle comptait énormément pour moi, pour ça et pour toutes ses autres qualités et je peux dire qu’elle en a beaucoup. Puis elle me fit un compliment me disant que je n’étais plus un petit con mais que j’avais changé, j’eu le sourire aux lèvres a enfin quelqu’un qui remarquer mes efforts même si ils étaient toujours gâchés par la poisse que j’avais…

« Oui je dois faire un choix je sais je peux pas choisir les deux, je sais aussi que quoi qu’il arrive une d’entre elle souffrira. Tu vois pourquoi je préfère être un gros connard ? Au moins quand je suis ainsi je me moque de qui souffre du pourquoi et du comment, je fais ma vie sans me soucier de rien, mais quand on est quelqu’un de bien, on n’aime pas voir les gens souffrir, les sentiments s’empare de notre cœur et tout devient plus compliqué… Et j’avais juré ne plus tomber amoureux mais non seulement je suis encore amoureux de mon ex mais en plus de ça je suis retombé amoureux… Mais même si le choix n’est pas simple je sais ce que je dois faire, j’ai une petite fille maintenant je peux pas continuer à être un papa qui couche avec toutes les filles de la ville… »

Je lui fis un sourire, en même temps elle était encore jeune mais je me vois pas continuer pendant des années à être un salaud et qu’un jour ma fille entre dans l’école et que ses camarades ce moque d’elle car son papa ne couche pas avec que sa maman. Oh oui les gens peuvent être cruel et particulièrement les petits, et même si ils ne savent pas ce qu’est le sexe ils seraient capable de sortir des trucs comme cela sans même en savoir le sens mais juste en sachant que c’est mal.

« Je savais que je pourrais toujours compter sur toi… »

Je lui fis un sourire quand elle me parla enfin de ma chemise, d’ailleurs du coup je l’avais complètement oublié avec toutes ses histoires. Je fis es gros yeux en répondant :

« Merci Fiona, toujours aussi gentil et direct avec moi, heureusement que j'ai plus besoin de draguer car j'ai l'air bien beau avec ma tâche, mais bon ça va sécher.. heureusement que ce n'est pas un verre entier que tu avais dans la bouche.»

Mais bien sur je n’étais pas du genre à me vexer bien au contraire, des choses sur moi j’en avais entendu et ce n’était pas étonnant vu le genre de mec que j’étais mais je voyais que elle aussi avait pas mal de truc dans son panier, enfin façon de parler alors je lui dis :

« Maintenant que tu connais les malheurs de Micael et ce qui ce passe en gros dans ma vie, raconte toi, je suis sur que tu as des trucs à me dire… »

J’étais impatient qu’elle me parle un peu plus d’elle, je n’aimais pas être loin d’elle et ne pas être au courant de sa vie, ne pas être là pour elle. En général nous n’étions jamais bien longtemps sans se dire tout au téléphone mais il faut dire que cette fois elle avait l’air d’avoir eu son lot un peu comme moi dernièrement. Nous étions dans le même timing décidément, aussi occupé l’un que l’autre et ceux en même temps.. C’est l’alchimie des meilleurs amis ça, quand l’un va bien l’autre aussi et quand l’un va pas bien l’autre également. Mais je comptais très vite mettre de l’ordre dans ma vie car cette situation n’était plus possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Fiona S. Sanchez »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Fiona Solenne Sanchez
→ SITUATION : En amour avec le plus fantastique !!
→ PAPIERS : 751
→ BOULOT : Chanteuse
→ J'AIME : La vie, la musique, mon chien et les romans d'amour
→ J'AIME PAS : Les crétins, mon passé, la mort, les rats



MessageSujet: Re: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   Mer 12 Oct - 14:58

Je fis un petit sourire tâchant moi-même de ne pas rire. C'est ce que j'aimais chez Micael, cette manière de m'aimer tel que je suis et de ne jamais vouloir me changer. D'apprécier chaque parcelle de mon être les défauts comme les qualités et c'était réciproque. C'est en le regardant, droit dans les yeux et en essayant de le comprendre que je compris par le fait-même que nous étions devenus adultes. Les problèmes auxquels nous étions confrontés étaient plus complexe qu'avant, tout était plus complexe et tellement plus sérieux. Rien, rien de rien était à prendre à la légère et on attendait de nous des réactions réfléchis et ordonnées alors que j'aurais eu envie de crier, courir et m'enfuir loin, je devais rester calme, poser et faire face à ma réalité, à notre réalité. C'est en devenant adulte que je parviendrais à aider mon ami, mais aussi à m'aider moi-même...Réussir à démêler le foutoir complexe de nos vies.

Être un connard c'est facile....tu sais...Mais je sais qu'on fond de toi tu n'es pas ce Micael là et que cette personne qui était mal dans sa peau et en colère contre l'univers n'était qu'une masque. La vie te donne la chance de faire quelque chose de bien et même si tu ne voulais plus retomber amoureux tu dois faire avec...On est grand maintenant et on ne peux plus faire passer nos problèmes avec une bouteille de vodka....Heureusement, on est là l'un pour l'autre et qu'importe le choix que tu fais, ce que tu veux vraiment et bah je serais encore et toujours là. Peut-être que pour le moment le choix est encore flou, mais un jour, tu va le savoir, tu va avoir la certitude que la fille qui est sous tes yeux est la bonne. Que tu en aimes peut-être une autre, mais que celle-là est aussi indispensable que l'air que tu respire.

Je voyais qu'il avait changé et j'aimais ce changement. Il devenait enfin un homme et arrêtais de jouer au con et c'est cet homme qui se cachait derrière qui m'avait poussé à le supporter jusqu'à aujourd'hui, car j'avais toujours eu la conviction profonde que malgré ses ''petits''défauts, il restait quelqu'un de foncièrement bon et gentil.

Et...c'est pour toi que j'ai fait cette tache...Dis-toi que c'est mon support personnel à ta nouvelle attitude anti-drague.

Je ne pouvais m'empêcher de rire un peu et c'était soulageant de voir que je pouvais toujours être normale, plaisanter avec des amis sans que rien de dramatique me tombe sur la tête. Pas d'ex, de femme ou de vieil ami venu de trop loin à l'horizon...juste moi, Micael et une soirée juste à nous. J'en avais presque oublier tous mes problèmes quand ce fut à mon tours de raconter ceux-ci ce qui ne me plaisait guère....Avant de partir pour Broadway, j'avais fait le serment de ne pas retomber dans ce gouffre sentimental nommé Jack, mais à la minute ou j'étais revenue tout avait recommencé. Je n'étais qu'une stupide, stupide gamine trop stupide pour aimer un homme sans qu'il ait déjà la bague au doigt et je ne voulais pas le dire tout haut, car cela deviendrait bien trop réel...

J'ai besoin d'un verre moi avant...,


L’avalant d'une traite j'aurais aimer oublier le tout, mais rien n'y changeait..J'aurais voulu lui communiquer mes pensées, car les dirent tout haut devenait de plus en plus dures, mais je devais me lancer, j'avais besoin de conseil, de savoir quoi faire et il serait le meilleur pour cela...

Je me lance...Depuis que je suis revenue tout va de travers...Je...je

Une larme coulait sur ma joue, puis sa petite sœur vint la rejoindre jusqu'à ce que la famille au grand complet se retrouve sur mon visage et maintenant que j'étais de toute manière totalement ridicule, parler était plus facile.

Premièrement Jack...il a quitté sa femme pour être avec moi et...c'est la merde totale...J'ai tellement pleuré...on c'est tellement fait de mal et maintenant je remet ça alors que je ne sais même pas si il m'aime assez pour la laisser elle...

Ensuite il y a mon frère qui est mort dans le métro et Jack qui a faillit mourir et je me demande si nous serions ensemble sans cette accident qui m'a rendu si faible psychologiquement.. Maintenant que mes neveux sont partis et que le reste de ma famille et six pied sous terre ou partie, je suis à la rue parce que travailler dans un bar minable c'est pas suffisant...Je veux pas vivre chez Jack...pas dans la maison de sa femme alors que le divorce n'est pas prononcé...Je suis donc pour le moment dans un hôtel proche de la ville en attendant de trouver autre chose....

Je...Je veux juste aller bien tu comprends...Retourner à Broadway, être une gamine normale, aller à l'université, que l'amour de ma vie ne soit pas déjà marier et pire encore mon ex professeur qui a perdu son emploi à cause de moi...Je veux que mon frère soit de nouveau avec moi, que les neveux que j'ai élever comme mes enfants me reviennent, mais tout à foiré et plus rien ne reste....Je sais plus quoi faire.
..

Je regardais le sol pour ne pas qu'il me voit dans cet état..Je n'avais pas voulu transformer notre rencontre après tant de temps passer l'un sans l'autre en mélodrame, mais je n'étais tout simplement plus capable de garder le tout pour moi...

Je suis désolée de gâcher l'ambiance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Contenu sponsorisé »
IDENTITY CARD




MessageSujet: Re: ▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ Tu m'as tellement manqué tu sais ▬ PV Fiona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember That Day :: || Les arrondissements de Buenos Aires || :: Palermo; :: Pacha-