AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Mar 19 Juil - 8:26

&


Les choses changent tellement vite


Ambre avait un rendez vous, elle venait de revenir pour Buenos Aires et elle avait quelques petits trucs à faire. Elle voulait emmener Sierra avec elle mais je m’étais proposé de la garder. Honnêtement j’avais besoin de passer du temps avec ma fille cela allait me faire du bien et ce que j’aime c’est qu’elle n’avait même pas hésité, elle avait dit oui tout de suite. Je voyais les yeux pétillants de Sierra, je voyais qu’elle était vraiment contente et cela me faisait plaisir car enfin de compte elle savait que j’étais son père mais elle me connaissait pas tant que ça. Il était 11h30 quand Ambre m’emmena notre fille, elle avait accepté de me la laisser pour le diner, j’ouvris la porte en voyant ses deux belles femmes j’eus le sourire, Ambre était réellement pressé pour son rendez vous alors elle me donna quelques instructions car après tout je n’étais pas habitué puis elle partit.

Je proposais plusieurs repas à Sierra, je ne voulais pas lui donner n’importe quoi à manger comme des fast food je ne savais pas si sa mère serait d’accord alors on opta tous les deux pour des pattes et du jambon. Cela n’allait pas être compliqué à faire. Je commençais donc à préparer le repas et je lui mis un dessin animée pour qu’elle s’occupe en attendant je mis la table. Alors que les pattes étaient entrain de cuir je regardais Sierra, je la trouvais si belle, on ne peut pas dire qu’on l’avait mal réussit bien au contraire, elle avait mon regard Ambre ne mentait pas de ce côté-là. Enfin en même temps elle n’était pas du genre à mentir.

Le repas était fin prêt j’appelais Sierra pour qu’elle vienne manger, elle se leva doucement avec son doudou et se rapprocha se mettant à table. Je la servis et je me servis nous commencions doucement à manger et à parler, elle était vraiment très intelligente cet enfant. J’étais vraiment très fier d’elle, maintenant que je la connaissais je crois que je pourrais plus me passer de ma fille, ça serait vraiment trop dur et pourtant je n’avais pas passé beaucoup de temps avec elle pour le moment. Alors que nous finissions de manger elle me dit qu’elle était fatigué alors je l’installais sur le canapé, je lui mis un dvd et une couverture sur elle pour pas qu’elle n’est trop froid. Elle s’endormi aussitôt c’est qu’elle était vraiment fatigué. En attendant je commençais à ranger un peu la villa en évitant de faire trop de bruit je ne voulais pas brusquer son sommeil.

Je m’installais à mon tour sur le canapé et je fermais les yeux, j’étais un peu fatigué moi aussi, alors que je commençais à m’endormir, j’entendis la porte d’entrée s’ouvrir, je ré-ouvris les yeux tout doucement, je me demandais qui cela pouvait être, Ambre ? Elle ne devait pas être de retour maintenant et puis ce n’est pas le genre de fille qui rentre comme ça s’en frapper. Charlie ? Impossible elle m’avait dit qu’elle avait besoin de temps et qu’elle ne rentrerait pas tout de suite à la villa. Je me levais du canapé car cela m’inquiété et qui que ce soit il ne fallait pas qu’il réveil Sierra alors qu’elle dormait profondément.
Je me rapprochais pas à pas de la porte pour vous qui c’était quand je vis son visage apparaitre, je fis les gros yeux, oh punaise Charlie. Je savais que la galère arriverait mais je ne pensais pas que cela arriverait si vite. En ce moment les choses étaient compliqués j’avais ouvert mon cœur à Charlie et entre temps Ambre était revenu en ville et pas tout de seul mais avec ma petite fille. Je ne savais pas du tout ce que je devais faire j’étais complètement perdu, j’avais mal au cœur en voyant Charlie devant moi, elle était si belle, si douce, si perdue elle aussi ça se voyait. Et il y avait Sierra, dans la salle à manger quand elle allait voir cette petite elle allait se demander qu’est ce qu’une petite fille fait dans notre villa et je lui devrais la vérité. Pfff je me sentais vraiment mal :

« Charlie … tu .. tu es de retour.. »

J’étais réellement surpris et pire je la trouvais bizarre elle avait l’air pas bien comme ci quelques choses c’étaient passés, je m’inquiétais encore plus en la voyant comme ça devant moi. J’avais tellement peur de l’avenir, je ne savais pas ce que je devais faire mais je ne comptais pas lui mentir, c’était hors de question…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Charlie E. Reckless »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Charlie, Elwynn Reckless
→ SITUATION : En couple, ou célibataire. C'est complexe.
→ PAPIERS : 1831
→ BOULOT : Fleuriste, anciennement, Avocate au barreau de Buenos Aires.
→ J'AIME : Ma famille, le piano, le chant ...
→ J'AIME PAS : La vie, l'injustice, le terrorisme, ...



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Sam 23 Juil - 2:43




    C'est toujours le même pas de danse
    Micael & Charlie ♥

    La pluie battait contre la fenêtre de la chambre d'hôtel, Charlie était encore endormie. Elle avait fini par s'endormir sur le petit matin après avoir pleuré un très long moment. Elle émergea difficilement de son sommeil, ouvrant légèrement les yeux pour finir par se retourner et s'endormir à nouveau. La pluie se faisant de plus en plus violente, la jeune femme fut obligée d'ouvrir les yeux, de se réveiller, elle n'eut pas grand mal à s'habituer à la lumière, la luminosité étant quasi-inexistante. Elle s'asseya sur le bord de son lit, replaçant ses cheveux d'un geste de la main. Elle passa ensuite ses mains sur son visage, comme pour se réveiller, pour finir par attraper son téléphone portable. Deux sms de sa mère, un d'Andrew son frère. Depuis le drame, ils avaient tous besoins de parler, d'être ensemble, d'ailleurs, la mère de Charlie, son père ainsi que son frère avait débarqué en Argentine pour soutenir Charlie, mais comme elle ne vivait plus à la villa, ils avaient été obligés de s'installer dans un petit hôtel, banal, mais à bas prix. Il était déjà dix heures. Charlie avait du dormir cinq heures à tout casser, la fatigue se lisait sur son visage comme on pourrait lire un livre. Elle avait beau être morte de fatigue, elle n'arrivait pas à récupérer, à passer une bonne nuit.

    Elle se dirigea vers la salle de bain, pour prendre une douche. Elle se glissa sous l'eau bouillante, pendant une bonne demi-heure. Laissant l'eau couler le long de son corps. C'était un peu son moment de répit. Comme si, elle oubliait tout l'espace d'un court instant. Elle sortie, s'entourant d'une serviette de bain. Elle se sécha les cheveux, pour finir par les attacher en une simple queue de cheval. Elle se maquilla, insistant bien sûr le fond de teint pour essayer de dissimuler les cernes marqués qui avaient prit possession de son visage depuis ce qui lui semblait une éternité. Une fois, les marques de fatigues plus ou moins camouflées, elle alla enfiler un jean et un tee-shirt. Rien de bien sophistiqué. Non, elle s'habillait vraiment un peu au hasard. Prenant ce qui lui passait par la main, n'ayant aucune envie de s'attarder sur ce genre de détail. Elle continua de s'occuper l'esprit, en refaisant son lit, alors qu'elle n'avait pas à le faire puisqu'une femme de ménage venait chaque matin, mais peu importe, elle le faisait quand même, elle enchaîna en ouvrant les rideaux, puis la fenêtre, elle s'accouda quelques instants sur le rebord de la fenêtre, regardant la pluie tomber à vive allure. L'air frais lui fouettait le visage, elle resta là, à regarder l'horizon avant de refermer la fenêtre et de s'installer sur son lit. Elle regarda son portable pour la seconde fois. Elle voulait appeler son frère, elle fit défiler son répertoire sans s'arrêter sur le nom de frère, elle avait l'esprit ailleurs, d'un coup elle passa sur le numéro de Micael. Mica ... Elle ne lui avait plus donné de nouvelles depuis qu'il l'avait laissé à l'aéroport. Il ne savait même pas qu'elle était toujours là, en Argentine. Il n'avait pas essayé de prendre contact avec elle, aucun sms. Rien. Même après l'attentat. Elle avait eu le temps de réfléchir, de retourner la question dans tous les sens. De torturer ses nerfs. Elle en était venue à une conclusion, Skyler l'avait abandonné et Micael lui était là, il l'aimait, elle l'aimait aussi. Ils avaient le droit à une seconde chance. Simplement, elle ne savait pas comment si prendre, parce qu'elle était paralysée par la peur de souffrir à nouveau. Parce que leur première chance, n'avait pas été la bonne, loin de là. Pourquoi cela changerait lors de la seconde tentative ? Elle s'en voulait d'être si peu sûre d'elle. De le laisser sans réponse, de le laisser dans le doute. Il avait promit de l'attendre, elle le croyait, mais combien de temps tiendrait-il ? Il fallait qu'elle prenne son courage à deux mains, elle n'avait pas le choix. C'était inévitable, sinon, le peu qu'ils avaient reconstruit allait partir en fumée, aussi vite qu'il était arrivé. Elle attrapa son sac de voyage, vida sa penderie, rassembla toutes ses affaires, vidant les placards, rangeant ses affaires de toilette, pour rentrer chez elle, chez eux. Sur un coup de tête, sans réfléchir. C'était peut-être mieux comme ça. Au moins, c'était spontané. Très vite, elle sortie de l'hôtel, prenant la route pour son quartier, San Isidro.

    Charlie ralentie lors qu'elle approcha de sa villa, elle resta quelques instants dans sa voiture, fixant la demeure. Il fallait qu'elle y aille. Elle n'avait plus le choix, elle avait fait le plus gros, elle était venue jusqu'ici. Elle descendit de voiture et s'approcha de la porte d'entrée, elle ne prit pas la peine de chercher ses clés, c'était toujours ouvert, elle le savait. Elle avait prit cette habitude, peut-être pas des plus raisonnables. Mais à quoi bon, on a chacun ces habitudes, elles ne sont pas toujours parfaites. Son coeur battait à une vitesse folle, elle avait peur. Elle empoigna la poignée et ouvrit lentement la porte. Micael était là, il n'avait pas l'air très heureux de son retour. Elle aurait dû s'en douter, elle voulue faire demi-tour, mais sa conscience l'en empêcha. Elle ne pouvait plus faire demi-tour, ce serait être lâche. « Charlie ... tu ... tu es de retour .. » Charlie souffla, pour ne pas craquer. Elle hésita avant de parler à son tour. « Je ne suis jamais partie Micael. » Elle s'approcha de lui, se blottissant dans ses bras. Elle avait besoin de lui. Elle le savait, rester juste à lui avouer. C'était le plus dur, mais une fois cela fait, elle serait libérée, enfin. « Je t'aime Mica, ... J'ai besoin de toi. » Elle plongea ses yeux dans le regard de jeune homme, elle se sentait déjà un peu mieux. Même si, rien n'allait être facile. « Je suis désolée pour l'autre jour. J'aurais pas dû te parler comme ça. J'étais mal et j'aurais pas dû ... tu n'y étais pour rien. » Elle aurait aimé pouvoir décrypter son visage, déchiffrer ses expressions, mais elle était tellement épuisée, qu’elle ne tenta même pas la chose. Elle se contenta de lui demander pardon avant de déposer ses lèvres sur les siennes et de l’embrasser tendrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Dim 24 Juil - 8:33

Je ne m’attendais pas du tout à là voir. Je l’avais laissé à l’aéroport, je lui avais ouvert mon cœur et je lui avais dit de prendre le temps de réfléchir. Je n’avais pas eu de nouvelle, je pensais qu’elle était partit, je ne voulais pas la déranger, je voulais qu’elle puisse être au calme et qu’elle puisse faire ce qu’elle avait à faire prendre une décision. Seulement depuis son départ bien des choses c’étaient passés et des choses dont je ne pouvais avoir le contrôle. Ambre était de retour, et pas toute seule, elle avait accouché de notre petite fille, et elle m’annonça que c’était toujours moi qu’elle voulait. J’étais perdu entre Ambre et Charlie, même si mon histoire avec Ambre n’était pas du tout pareil que celle avec Charlie, plus une petite fille. Mais ce n’est pas pour autant que Charlie ne comptait pas à mes yeux loin de là. Quoi qu’il en soit je me sentais déjà coupable de toute décision que j’allais prendre alors que pour le moment j’en avais pris aucune. Je la regardais dans les yeux, elle avait l’air vraiment perdu, elle se blottit dans mes bras, je fermais les yeux, si Sierra voyait ça je crois qu’elle m’engueulerait, c’est une fille tellement intelligente pour son âge un peu trop même.. A par bégayé comme un con en lui demandant si elle était de retour alors que je le voyais de mes propres yeux je n’avais pas trop eu le temps de dire autre chose, qu’elle me dit qu’elle m’aimait et qu’elle avait besoin de moi, mes yeux se fermèrent, je fus partagé entre être heureux et un pincement au cœur du fait que Ambre était de retour.

Elle leva légèrement sa tête et m’embrassa tendrement, je ne la repoussais pas, je ne le pouvais pas et tout était si ambigüe encore que ce soit entre moi et Ambre ou moi et Charlie. Rien n’était clair mais une chose est sur je ne devais pas jouer avec les sentiments d’aucune d’entre elles. Juste avant elle m’avait également dit qu’elle n’était jamais partit, je fus surpris, je ne savais pas quoi faire, le pire c’est qu’il y avait ma fille à quelques centimètres de nous entrain de dormir. Je passais une main dans les cheveux de Charlie, je ne savais pas si je devais sourire, ou si je devais être triste, peut-être un peu des deux. Alors que j’allais prendre la parole j’entendis une petite voix c’était Sierra, elle c’était réveillé avec le bruit encore plutôt que je ne l’aurais cru et elle dit :

« Papa … pourquoi cette fille est dans tes bras »

Je fermais les yeux, je me décalais de Charlie pour rejoindre Sierra, elle était encore endormit, elle avait de petit yeux et cela s’entendait à sa voix. Je m’accroupie à sa hauteur posant mes mains sur ses petits bras et lui dis :

« Ma puce va au premier étage dans le lit de papa dormir et je viendrais te voir d’accord ? »

Elle acquiesça d’un oui, elle était encore toute fatiguée et cela se voyait, je préférais qu’elle aille continuer de dormir, surtout que Charlie avait besoin d’explication. Je demandais à Charlie d’un regard d’attendre, je voyais déjà en elle qu’elle comprenait rien. J’accompagnais Sierra dans mon lit là haut et je la recouvris d’une couverture, je soufflais un bon coup, je devais retourner en bas et affronter Charlie. J’avais déjà mal au cœur, que devais-je lui dire ? Que mon ex était de retour et que j’étais papa ? Enfin papa je crois que ça elle l’avait bien compris. J’embrassais Sierra sur le front puis je redescendis en bas auprès de Charlie, elle n’avait pas réellement bougé de l’endroit ou nous étions à quelques centimètres près peut-être enfin peu importe je me rapprochais d’elle et lui dis :

« On s’assoit sur le canapé ? Je crois qu’il faut que je te parle Charlie.. »

Je pense qu’elle avait bien compris que oui il fallait peut-être qu’on parle là… Je devais tout lui raconter et je ne savais même pas par quoi commencer, surtout que je voyais bien qu’avant qu’elle ne voit Sierra, qu’elle n’était pas très bien alors cela n’allait surement pas arranger la donne et je ne voulais pas faire souffrir, ni Ambre ni Charlie, elles comptaient trop pour moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Charlie E. Reckless »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Charlie, Elwynn Reckless
→ SITUATION : En couple, ou célibataire. C'est complexe.
→ PAPIERS : 1831
→ BOULOT : Fleuriste, anciennement, Avocate au barreau de Buenos Aires.
→ J'AIME : Ma famille, le piano, le chant ...
→ J'AIME PAS : La vie, l'injustice, le terrorisme, ...



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Jeu 28 Juil - 5:16




    C'est toujours le même pas de danse
    Micael & Charlie ♥

    Y a des jours comme ça, ou à notre réveil, on est déterminé à changer les choses, à les prendre en main. Et reprendre le court de sa vie. Il était largement temps pour Charlie de rentrer chez elle, dans sa villa et d'avouer ce qu'elle ressentait à Micael pour lui. Sentiments qui n'étaient pas amicaux, mais bien plus profonds, plus complexes. En si peu de temps il avait reprit la place qu'il avait à l'époque où elle était en couple avec lui. Elle l'aimait et même si elle avait eu du mal à l'accepter, à même s'en rendre compte, elle n'en doutait plus. Elle avait enfin compris. Compris qu'il leur fallait une seconde chance. Qu'il fallait qu'elle leurs accorde ça, qu'elle ai confiance en leur histoire. Malgré que la jeune femme avait été victime de fortes hésitations au moment d'entrer dans sa propre villa, elle avait tout de même prit son courage à deux mains.

    Elle ressentait le besoin d'être à ses côtés, parce qu'elle avait besoin de quelqu'un et qu'il était l'unique personne avec qui elle se sentait bien depuis que Skyler était partie. Lorsqu'elle se blottit tout contre lui, il ne bougea pas et Charlie fut soulagée, elle ferma les yeux, respirant profondément. Retrouvant peu à peu son calme. Ils s'embrassèrent et puis Micael passa sa main dans les cheveux de la jeune femme, elle ne put s'empêcher de lui adresser un sourire. Certes, elle allait toujours aussi mal, parce que la douleur ne s'efface pas comme ça, en un claquement de doigt, mais elle se sentait soulagé d'un poids qui lui compressait le coeur depuis bien trop longtemps. Il ne disait rien, mais ça ne lui posait pas de problème. A un moment, elle comprit qu'il voulait lui parler, mais c'est une toute autre voix qui se fit entendre, voix inconnue à Charlie. « Papa ... pourquoi cette fille est dans tes bras ? » La jeune femme lança un regard plein d'incompréhension à celui dont elle était amoureuse. Papa, elle croyait être en plein cauchemar. Et puis cette question ... Ce fut la douche froide, tout les deux s'écartèrent l'un de l'autre. Micael partit vers l'enfant. Une petite fille, a la chevelure blonde et bouclée. Elle avait l'air adorable, pourtant la jeune femme n'arrivait pas à la voir comme cela. Elle la voyait comme une trahison. Le jeune homme c'était mit à sa hauteur pour lui parler, lui demandant d'aller à l'étage dormir dans son lit qu'il monterait la voir dans quelques instants. Il l'avait appelé ma puce, Charlie ne comprenait plus rien. Elle était au plus mal, elle se sentait vraiment conne là, à attendre qu'il daigne lui expliquer quelque chose. Mais au lieu qu'il s'explique, il demanda d'un regard à Charlie d'attendre, non mais c'était une blague sérieux ? Elle avait l'impression d'être de trop là, d'être de la merde. Oué, voilà c'était ça.

    Charlie était à la fois en colère, parce qu'elle ne comprenait plus rien, parce qu'elle venait de tomber de très haut et à la fois toujours aussi triste de la disparition de deux des membres de sa famille. Alors que le jeune homme redescendait seul, il proposa à Charlie de s'installer sur le canapé. « Je crois qu'il faut que je te parle Charlie. » Oui c'était sûr et même s'il ne l'avait pas voulu, elle l'aurait forcé. Quitte à se sentir encore plus mal, elle voulait entendre la vérité maintenant et pas encore une fois, attendre et se défiler. La jeune femme s'installa dans son salon, sur le canapé, mettant de la distance entre elle et Micael. Elle passa sa main dans ses cheveux pour les remettre en place. Elle jeta un regard assez froid au jeune homme, pour lui faire comprendre qu'elle voulait la vérité rien d'autre. « C'est ta fille ? » Question assez conne, puisque l'enfant qu'elle avait vu auparavant l'avait appelé papa. « Tu m'as pas attendu ? C'est ça Mica ? » De toute façon, c'était une évidence. Elle aurait dû le savoir, s'en douter qu'il n'allait jamais tenir sa promesse, il n'en avait jamais tenu aucune de toute manière. La jeune femme était au bord des larmes, ses yeux larmoyaient. Ca lui faisait mal, en même temps à qui cela n'aurait pas fait de mal ?

    Désolé, c'est très court ... :/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Lun 1 Aoû - 0:42

Je me sentais coupable, enfin en même temps je l’étais mais comment j’aurais pus savoir que Ambre referait surface ? Je n’en savais rien du tout, je m’y attendais pas cela m’étais tomber dessus alors que j’avais pour ambition, alors que je voulais me mettre avec Charlie. Je n’avais même pas eu le temps de dire ouf que ma fille c’était levé m’appelant papa devant Charlie, je ne voulais pas qu’elle l’apprenne comme ça. Je voulais qu’elle le sache de moi-même sans entendre cette petite voix de petite fille. Mais voilà maintenant c’était fait, j’avais demandé à ma fille qu’elle monte dans ma chambre afin de continuer à dormir, ainsi je pouvais m’expliquer avec Charlie. Je savais déjà que cela ne serait pas de tout repos, que j’allais la blesser, mais que moi aussi j’allais souffrir de cette petite explication. Je ne savais même pas où j’en étais, allais je me remettre avec Ambre ou former une famille ou me mettre avec la fille pour laquelle je commençais à tomber amoureux ? Enfin j’étais piégé, j’étais amoureux de Charlie, mais Ambre et c’était la mère de ma fille…

Charlie s’installa sur le canapé, et je la rejoignis elle me demanda si c’était ma fille, et je baissais la tête en même temps c’est le genre de question qu’on pose et qu’en faite on sait la réponse mais au fond de soit on espère toujours que ce soit faux même si on le sait. Je ne voulais pas lui faire du mal mais je crois que quoi qu’il arrive c’était peine perdu. Elle me demanda ensuite si je n’avais pas attendu, du moins c’était un peu une question soit forme d’affirmation. Que devais-je lui dire ? Que j’avais couché avec mon ex ? Alors que je lui avais promis que je l’attendrais. Mais si je n’avais pas fait le pas, je perdais mon ex et les conflits seraient d’ordre et il y avait ma fille, mais si je faisais quelques choses je risquais de perdre Charlie. Dans l’émotion, je n’ai même pas réfléchit à quoi que ce soit, j’avais couché avec Ambre mais c’est parce que c’était elle, si c’était une autre fille, qui me chauffait elle aurait pus se mettre à nu devant moi et me chauffer à mort je l’aurais repoussé quand même car c’était Charlie est personne d’autre mais au fond là c’était totalement diffèrent. Je savais que Charlie, attendais que je prenne la parole, je devais m’expliquer, mais j’avais peur et je savais même pas par quoi commencer puis il fallait que je me lance alors c’Est-ce que je fis :

« Oui, c’est… C’est ma fille Charlie… pour être honnête il y a quelques années je sortais avec une fille, j’étais amoureux d’elle mais encore une fois je faisais n’importe quoi, je l’ai trompé plusieurs fois, mais elle est tombé enceinte. Ce jour là quand elle me l’a annoncé, elle m’a avoué qu’elle était au courant de toute mes tromperies, elle m’a dit qu’elle était enceinte j’ai flippé et j’ai pas été la pour elle, quelques jours plus tard je suis aller la voir pour former une famille. Elle n’était plus là, elle avait quitté la ville. Depuis je ne savais pas ce qu’elle était devenu, je ne savais même pas si j’étais pas papa ou non. Et elle est revenu dernièrement, je l’ai croisé avec cette petite fille, Sierra, et elle est ma petite fille. Ce n’était pas prémédité, je voulais être un couple avec toi, je commençais à être fou amoureux de toi et maintenant je sais plus où j’en suis d’un côté il y a la mère de ma fille une femme que j’ai aimé tellement dans le passé même si j’ai fait le con, et de l’autre côté il y a toi, pour qui je voulais devenir meilleure. Mais c’est pas tout, Ambre est venu un soir manger à la maison avec Sierra, je lui ai demandé de venir car je voulais passer du temps avec ma fille, et elle a beaucoup bu, moi aussi on était tellement mal à l’aise on se lançait des piques en pleine figure, le soir on a fini par s’endormir, on avait rien fait mais le lendemain matin les choses étaient compliqués, c’était dur, je la voyais là prête à me pardonner après tout ce que j’avais fait pour former une famille et moi qui lui disait que j’étais amoureux d’une autre fille, c’était trop dur, elle voulait partir, je savais plus quoi faire et on a couché ensemble. Cette après midi elle avait des trucs à faire et je gardais Sierra nous ne sommes pas un couple mais tout est compliqué. »

Je ne voulais tellement pas faire de peine à Charlie mais je voulais qu’elle sache toute la vérité, elle le méritait et c’était hors de question que je lui mentes je préférais qu’elle me déteste plutôt que de devoir lui mentir et qu’elle me trouve encore correct mais avec un mensonge, c’était fini ce temps là et je me devais d’être correcte avec les femmes que j’aime et c’est pourquoi j’avais dit à Ambre avoir des sentiments pour Charlie et c’est pourquoi j’avais dit à Charlie toute la vérité. Je ne savais pas comment elle allait réagir et j’avais très peur, en même temps elle n’allait pas le prendre bien c’est évident, de plus à peine elle était rentré à la villa, je la sentais bizarre, je la connaissais avec le temps et je savais qu’il y avait quelques choses et je sentais que ça n’allait pas arranger les choses mais une chose est sur je voulais que tout s’arrange…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Charlie E. Reckless »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Charlie, Elwynn Reckless
→ SITUATION : En couple, ou célibataire. C'est complexe.
→ PAPIERS : 1831
→ BOULOT : Fleuriste, anciennement, Avocate au barreau de Buenos Aires.
→ J'AIME : Ma famille, le piano, le chant ...
→ J'AIME PAS : La vie, l'injustice, le terrorisme, ...



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Jeu 11 Aoû - 1:52




    C'est toujours le même pas de danse
    Micael & Charlie ♥

    Charlie venait de rentrer à la villa, après de nombreux jours d'absence et surtout de silence. Elle avait prit le temps de réfléchir, mais surtout, elle avait essayé d'affronter la mort de deux êtres chers à son coeur, elle avait voulu faire son deuil seule, en vain. Alors, il fallait qu'elle retrouve Micael, parce qu'elle avait compris que sans lui, elle n'y arriverait pas. Elle avait enfin admis, qu'elle l'aimait et qu'il fallait qu'ils accordent une seconde chance à leur histoire. Mais en rentrant chez elle, après avoir dit au jeune homme ce qu'elle avait sur le coeur, ce qu'elle ressentait, une petite fille des plus jolies vint interrompre leurs retrouvailles. L'enfant l'appelait « papa », c'était assez difficile à comprendre et à la fois si évident. A coucher à droite à gauche, il fallait bien qu'un jour, il se retrouve avec un enfant sur les bras. Charlie aurait dû s'en douter, elle aurait dû se méfier de toutes ses conquêtes qu'il traînait derrière lui comme des casseroles.

    Les deux jeunes gens avaient fini par s'installer sur le canapé. Charlie avait mit de la distance entre eux, elle ne voulait pas entendre la vérité, pourtant, elle lui posa les questions dont elle savait déjà que les réponses allaient la briser un peu plus, réponses qui allaient lui faire mal, la faire souffrir, mais elle souffrait déjà tellement qu'au fond, autant que cela se fasse maintenant. Il ne perdit pas de temps, ne passa pas par quatre chemins, il aurait peut-être dû. Parce qu'il ne mâcha pas ses mots, il ne prépara pas même le terrain, il balança tout, à chaque mot, c'était comme une violente claque que Charlie recevait en pleine figure, peu à peu, tout s'effondrait autour d'elle. Elle ne pouvait même plus le regarder tellement il la dégoûtait, parce qu'il parlait déjà d'eux deux au passé, comme si c'était déjà terminé entre eux. Il avait des doutes, mais Charlie n'en avait que faire de ses doutes bordel de merde. Il avait une petite fille, il avait eu un enfant avec une autre et elle était là, à la villa. Comment voulait-il qu'elle réagisse ? Bien peut-être. C'était quand même un comble. Et puis, pourquoi l'aurait-il attendu, non mais franchement, il n'avait que promis et avait-il une fois au moins tenu une promesse envers Charlie ? JAMAIS. Ce que Charlie pensait inévitable était réellement arrivé il l'avait en quelque sorte trompée avec son ex, une certaine Ambre. La jeune femme laissa échapper un léger rire nerveux qu'elle tenta d'étouffer, c'était tellement pathétique. « Tu es en train, de me dire que tu as couché avec cette ... fille parce que tu voulais pas perdre ta fille et parce qu'elle voulait partir ? » Elle lui jeta un regard plein de reproches et plein de dégoûts, avant de se décaler un peu plus de lui, elle était en train de se renfermer sur elle-même, encore un peu plus.

    « Ne t'approche pas de moi Micael ! » Elle prononça cette phrase sur un ton froid, glacial même, comme pour prévenir le moindre mouvement qu'il tenterait pour se rapprocher d'elle. Elle ne voulait pas qu'il la touche, ni même qu'il l'approche. La jeune femme retenait ses larmes, avec beaucoup de difficultés, laissant quelques gouttes d'eau salée couler le long de son visage, elle ne voulait pas lui paraître faible, elle ne voulait pas qu'il voie qu'il lui faisait du mal. Elle voulait lui prouver qu'elle était forte, que cela ne lui faisait rien, mais c'était tout le contraire. Elle repensait à la scène dans l'aéroport, où il lui avait dit qu'il l'aimait, comment avait-il pu lui dire une telle chose puisqu'aujourd'hui, rien que dans ses paroles, Charlie comprenait très bien qu'il n'y aurait plus rien entre eux. « Tu parles déjà de nous au passé tu t'en rends compte de ça ? Cette fille débarque et tu ... et tu ne penses plus à nous mais à vous. » Elle le regarda, dévoilant peu à peu les larmes qui emplissaient ses yeux. Secouant la tête, elle posa son regard sur la porte vitré regardant à l'extérieur. « Je veux que tu t'en ailles Mica. » Non, elle ne le voulait pas vraiment, mais elle ne supporterait pas de le croiser sachant qu'il ... qu'il est avec ... cette fille ! Non, elle ne le pourrait pas. Elle voulait lui faire comprendre qu'il lui faisait du mal, qu'il avait encore une fois, joué avec elle. Et qu'elle ne l'acceptait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Mar 23 Aoû - 9:27

Je ne savais pas quoi lui dire je savais que je l’avais déçu, je savais que j’avais dépassé les limites mais honnêtement comment j’aurais pus savoir que mon ex aller revenir ? Je ne voulais pas que cela se passe comme ça non pas du tout, mais je sais tout de même que j’étais en tord, je n’avais aucune excuse, je n’avais pas prévu tout ce qui ce passait mais j’aurais du gérer de manière plus délicate. A chaque fois que je fais quelques choses il faut toujours que je fasse le mauvais choix, du moins être dans les bras de Ambre n’étais pas réellement le mauvais choix au fond je ne regrettais pas mais vis-à-vis de Charlie si.. Je voyais qu’elle était triste et je m’en voulais, je ne supportais pas là voir comme ça et même si elle ne me croirait plus j’étais amoureux d’elle et j’aurais pus être son petit ami, j’aurais pus la rendre heureuse mais au jour d’aujourd’hui je ne savais plus ce que je voulais, être avec Charlie et repartir de 0 ou retourner avec Ambre et repartir également de 0 j’étais amoureux des deux dans le fond, sauf que l’une d’entre elle avait un enfant de moi et je ne peux pas dire que ce n’étais pas important. Faire un enfant ce n’est pas censé être un amusement, c’est sensé être le fruit d’un amour, quand deux personnes sont assez amoureux pour donner la vie et assumer un enfant jusqu’à ce que les parents meurent du moins on espère toujours mourir avant nos enfants sinon c’est mauvais signe.

A ce moment précis j’avais envie de la prendre dans mes bras et de lui dire que j’étais désolé, que je ne voulais pas lui faire du mal, qu’elle représentait énormément à mes yeux mais je ne voulais pas me faire insulter non plus alors je restais à l’écart sur mon canapé, elle ne me regardait plus et je sentais la colère en elle, les seules fois où elle me regardait c’était pour me jeter des regards noir, cela me faisait vraiment mal au cœur et cela même si elle pensais que je me fichais d’elle alors que c’était faux mais j’osais même pas lui dire car au fond je sais même pas si elle allait croire à mes paroles. C’était la première fois que je me sentais aussi mal, j’avais vraiment été con sur ce coup là. Avant j’étais un gros salaud avec les filles, Ambre m’avait fait changé puis une fois que c’était fini j’étais redevenu un salaud même si en étant avec Ambre j’avais quand même osé la tromper et fait le con et je voulais redevenir quelqu’un de bien avec Charlie, j’essayais de faire des efforts et j’en avais envie je voulais vraiment devenir meilleur, d’ailleurs alors qu’avant j’avais même pas une seule amie fille je commençais à en avoir et savoir ce que c’était le mot amitié et avec Charlie, nous avions construit petit à petit une relation de confiance, une réelle amitié même si maintenant c’était un peu ambigüe après que je lui ai avoué mon amour. J’avais tout gâché et j’étais entrain de perdre notre amour, et notre amitié au passage. Elle me demandait si j’avais couché avec Ambre juste pour ne pas perdre ma fille puis elle me dit que je ne devais pas l’approcher, elle me connaissait et elle savait que j’allais être tenté de me rapprocher d’elle pour la prendre dans mes bras mais je crois qu’il fallait mieux que je m’abstienne si je voulais pas recevoir une gifle …

« Euh non je n’ai pas couché avec elle juste pour ne pas perdre ma fille, je euh… je.le. Enfin j’avais … je le voulais »

C’était tellement dur de lui dire la vérité mais je n’avais pas le choix. Elle me dit que je parlais d’elle et moi au passé, que Ambre était revenu et que ça y est je ne pensais plus du tout à elle, mais c’était faux, je ne savais plus quoi faire, je ne voulais pas la perdre elle était tellement importante à mes yeux, elle représentait énormément et si je devais la perdre c’est sur que je serais vraiment mal.

« Non Charlie, toi et moi ce n’est pas du passé, elle et moi ce n’est pas du futur, enfin je dis juste que je sais plus où j’en suis c’est la seule femme que j’ai aimé à part toi et elle revient avec un enfant de moi, je suis amoureux de toi Charlie et ça rien n’a changé de ce coté là mais j’ai toujours aimé Ambre au fond de moi, le fait qu’elle revienne ici et avec ma petite fille, je suis complètement perdu, je ne sais plus ce que je veux mais une chose est sûr je veux pas te perdre car tu représente énormément à mes yeux, tu es dans mon cœur et ce que je t’ai dit à l’aéroport je pensais à tous les mots que j’ai dit, il était tous sincère, juste je ne savais pas que les choses allaient tourner de ce sens là. »

Elle me demanda de partir, je fis les gros yeux, oh non pas ça. En même temps qu’est ce que je croyais sérieusement ? Si je partais j’allais la perdre pour toujours et euh surement vivre dans la rue puisque j’avais rendu mon appartement au passage, bien sur si c’est ce qu’elle voulait réellement j’allais le faire, je ne m’imposerais pas et je sais que j’aurais toujours ma meilleure amie ou autre pour m’héberger le temps que je retrouve un appartement mais j’en avais pas envie, elle représentait tellement à mes yeux, en même tant si je restais tout aller être encore plus compliqué, c’est sur que si on regarde bien le mieux était que je partes mais j’en avais pas envie au fond de moi alors je lui dis :

« Si c’est ce que tu veux Charlie, je le ferais mais je tiens à toi et je me bâterais pour nous, je t’abandonnerais pas et sache que vivre auprès de toi m’a fait murir, même si je peux pas dire qu’avec ce que je viens de faire cela ce voit mais c’est sincère, j’ai appris à être plus respectueux envers les autres, j’ai envie de rester ici, mais c’est vrai que les choses sont compliqués… C’est juste que je veux pas te perdre, je sais j’aurais du y réfléchir avant mais.. j’ai pas d’excuses je suis désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Charlie E. Reckless »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Charlie, Elwynn Reckless
→ SITUATION : En couple, ou célibataire. C'est complexe.
→ PAPIERS : 1831
→ BOULOT : Fleuriste, anciennement, Avocate au barreau de Buenos Aires.
→ J'AIME : Ma famille, le piano, le chant ...
→ J'AIME PAS : La vie, l'injustice, le terrorisme, ...



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Ven 26 Aoû - 1:52




    C'est toujours le même pas de danse
    Micael & Charlie ♥

    Tout aurait pût être si simple, c'est toujours comme ça. Ca se passe toujours de la même façon. La preuve, Charlie aimait Micael, il l'aimait, mais elle a eu peur, maintenant, il a une fille, une ex ou dirait-on petite amie, maitresse ? Bref, ils auraient pût vivre une superbe histoire, c'est clair, mais voilà, la vie en a décidé autrement, on appelle ça le destin. Saleté de destin, il aurait mieux fait de s'abstenir, sérieusement. Cela brisait Charlie encore plus, acharnement pur et simple. La seule lueur d'espoir qui lui restait c'était envolé quelques secondes après être rentrée chez elle. Comme quoi, la vie ne tient vraiment qu'à un film. C'était toujours la chute libre pour la jeune femme. Il fallait qu'elle mette de la distance entre eux, elle n'avait pas le choix, sinon, elle craquerait, parce que bien entendu elle l'aimait encore, les sentiments ne sont pas comme des jouets que l'ont jettent une fois qu'ils ne nous plaisent plus, non, les sentiments, il faut vivre avec eux, même s'ils nous font souffrir. Mais, ce qu'il lui avait fait n'était pas pardonnable, d'une part, il l'avait trompé, d'accord, ils n'étaient pas vraiment ensemble, mais quand même et puis il avait rompu sa promesse. Elle n'aurait plus jamais confiance, pas qu'en lui, en personne. Charlie ne voulait pas qu'il l'approche et elle lui fit savoir, peut-être le prendrait-il mal, mais au fond, qui aurait raison de prendre mal la situation ? Certainement pas lui. Il garda ces distances, au plus grand soulagement de la jeune femme.

    « Euh non, je n'ai pas couché avec elle juste pour ne pas perdre ma fille, je euh ... je.le. Enfin, j'avais ... je le voulais. » Charlie ferma les yeux, elle avait l'impression de recevoir une lame en plein coeur à chacun des mots prononcés par Micael. Il le voulait, cela voulait donc dire, qu'il était conscient de ce qu'il faisait ce soir-là et donc ... qu'il savait éperdument qu'il allait lui faire du mal. C'était au fond peut-être ça, qui était le plus difficile à accepter. Qu'il est couché avec cette garce qui gâchait leur histoire, en sachant qu'il allait la briser en deux. « Tu me fais du mal délibérément, comment veux-tu que je l'accepte, tu veux une autre fille que moi et ... et je ne devrais rien dire, encore une fois ? Non, je suis pas d'accord. » Une chose qui était difficile à entendre, c'était l'entendre parler d'eux deux, de leur histoire qui venait à peine de commencer au passé. La pilule avait du mal à passer, c'était compréhensible. Ces idées étaient confuses, la peine brouillait son esprit. « Non Charlie, toi et moi ce n'est pas du passé, elle et moi ce n'est pas du futur, enfin je dis juste que je sais plus où j'en suis c'est la seule femme que j'ai aimé à part toi et elle revient avec un enfant de moi, je suis amoureux de toi Charlie et ça rien n'a changé de ce coté-là mais j'ai toujours aimé Ambre au fond de moi, le fait qu'elle revienne ici et avec ma petite fille, je suis complètement perdu, je ne sais plus ce que je veux mais une chose est sûr je veux pas te perdre car tu représentes énormément à mes yeux, tu es dans mon coeur et ce que je t'ai dit à l'aéroport je pensais à tous les mots que j'ai dit, il était tous sincère, juste je ne savais pas que les choses allaient tourner de ce sens-là. » Elle accepta enfin de croiser son regard, mais au croisement de leurs yeux, les larmes se déversèrent le long de ses joues, sans qu'elle ne puisse y mettre une quelconque barrière. « Tu n'as pas le droit de me dire ça. Tu peux pas me dire que c'était sincère !!! Parce que sinon, tout ça ce serait pas arrivé !!! Tu peux pas aimer deux personnes à la fois, Mica. C'est pas possible, du moins, moi je ne l'accepterais pas ! Je ne l'accepte pas ! Et ... » Charlie ravala un sanglot, avant d'essuyer les larmes qui trempaient son visage. Elle soupira et reprit. « Et tu ... tu m'as déjà perdue ... » Elle ferma les yeux, ce qu'elle venait de lui dire, lui faisait mal, parce qu'au fond, elle aimerait tellement que ce ne soit pas le cas.

    Lui demander de partir était de loin, la meilleure décision qu'elle pouvait faire. Alors, oui ça lui plaisait pas, ça se voyait dans son regard, mais au final, qu'il reste là, n'était vraiment pas possible. Rien qu'à voir la tension présente dans la pièce à ce moment même, imaginer vivre dans toute cette ambiance malsaine, ne serait que mauvais pour son moral déjà pas mal amoché par les évènements récents. « Si c'est ce que tu veux Charlie, je le ferais, mais je tiens à toi et je me bâterais pour nous, je t'abandonnerais pas et sache que vivre auprès de toi m'a fait murir, même si je peux pas dire qu'avec ce que je viens de faire cela se voit mais c'est sincère, j'ai appris à être plus respectueux envers les autres, j'ai envie de rester ici, mais c'est vrai que les choses sont compliquées... C'est juste que je veux pas te perdre, je sais j'aurais dû y réfléchir avant mais.. j'ai pas d'excuses je suis désolé. » S’il avait tenu un tant soit peu à elle, il n’aurait jamais rompu sa promesse, c’est comme ça qu’elle voyait la chose. Pour elle, il n’y avait pas d’autres alternatives. Il fallait qu’il s’en aille, qu’ils mettent de la distance entre eux. En clair, qu’il se sépare, que leurs chemins s’écartent, que leurs vies prennent différentes directions. « Ah ça oui, t’aurais dû réfléchir avant !!!! Et c’est pas ce que je veux, mais tu crois vraiment que … Putain, fais ce que tu veux !! J’en ai strictement rien à foutre !!! T’entends ?! Pars, restes, ce sera la même chose ! C’est TERMINE !!!! J’ai pas besoin que tu viennes rajouter ce genre de problèmes à ma vie qui est assez détruite comme ça !!! J’en ai marre, ok ?! Je suis revenue parce que j’avais besoin de toi, mais je ne crois plus que ce soit toi la personne qui puisse m’aider à aller mieux ! Je suis désolée, tellement désolé que ça se termine comme ça. » Charlie se releva du canapé et marcha jusqu’à la baie vitrée, tournant toujours le dos à son colocataire. Elle n’avait jamais été aussi mal au point de toute sa vie, toute se qu’elle avait s’écroulait au fur et à mesure autour d’elle, comme un château de carte après un simple coup de vent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Dim 28 Aoû - 8:32

Je savais que j’étais en tord, et aucun mot ne pouvait justifier ce que je lui avais fait, et je savais que c’était impardonnable. Mais je ne savais pas trop comment arranger les choses. En faite je crois que c’était complètement impossible, il n’y avait rien à faire. Je voyais combien je l’avais déçu et je n’aimais pas ça mais que pouvais je faire ? Je sais que c’était mal mais je n’avais pas pus m’empêcher de faire ce que j’avais fait avec Ambre d’un côté je regrettais vis-à-vis de Charlie ça c’était sur mais d’un côté quand je l’ai fait j’étais vraiment heureux car c’était la mère de ma fille et du coup je ne regrettais pas. En faite mes avis étaient complètement partagés, je ne savais limite même plus ce que je pensais je crois. Charlie était complètement en colère, elle me disait que je n’avais pas le droit de lui dire que je l’aimais après tout ce que je venais de faire, en même temps elle avait raison mais ce n’était pas si simple. Elle me disait que je ne pouvais pas aimer deux personnes à la fois, je fronçais les sourcils mais pourtant c’était le cas, et ce n’était pas des sentiments en l’air, mais je comprenais qu’elle est du mal à me croire, honnêtement à sa place, je crois que je deviendrais fou, si elle me faisait un truc pareil je crois que je pêterais tout dans la maison. D’ailleurs je trouvais qu’elle avait énormément de courage, que c’était une femme forte et bien, elle ne m’avait même pas giflé, elle restait calme du moins façon de parler, car je voyais bien ses larmes couler sur son visage et d’ailleurs je n’aimais pas ça je n’avais qu’une envie la prendre dans mes bras et lui dire que j’étais désolé, que je ne voulais pas lui faire du mal mais je me retenais. Je ne le devais pas.

« Charlie, je sais que c’est dur à croire, que ça parait fou, mais je pourrais dire que malheureusement c’est vrai je suis amoureux de deux femmes en ce moment mais pour être honnête l’une d’entre elles, détient un fort passé avec moi et une petite fille… ma petite fille… »

En réalité, je savais qu’il fallait que je choisisse Ambre au fond, elle était tout de même la mère de ma fille, et depuis le premier jour j’étais fou amoureux d’elle mais cela ne voulait pas dire que je ne souffrais pas au ça non, dans l’histoire Ambre souffrait, Charlie aussi mais moi je n’étais pas de marbre, sa me faisait mal d’être dans cette situation là, j’aurais tellement aimé que les choses soient différentes.

« Charlie, je suis désolé, j’aurais tellement voulu être là pour toi, je vois que tu vas pas bien, mais par respect même si j’en meurs d’envie je ne demanderais pas ce que tu as, enfin je vois qu’il n’y a pas que moi car tu m’as dit que tu étais venu me retrouver car tu avais besoin de moi donc je pense qu’il y a quelques choses mais je ne te demanderais rien, même si oui sa me saoule de pas savoir… »


Elle m’avait beaucoup intrigué en me faisant comprendre qu’elle n’allait pas bien mais je n’avait pas le droit de faire « l’amis » qui est là pour elle avec ce qui était entrain de se passer, je pense qu’elle avait surtout besoin de temps pour se reprendre en main, qu’elle digère ce que je venais de lui dire mais qu’il fallait du temps pour elle et moi bien, qu’elle m’avait déjà donner une seconde chance et j’avais peur qu’elle ne m’accorde jamais la deuxième alors je lui dis :

« Tu m’as pardonné une fois des erreurs que j’avais commises avec toi, et j’oublierais jamais cette deuxième confiance que tu m’as offerte, j’espère qu’un jour tu arriveras à me pardonner encore, écoute je sais que c’est pas facile à comprendre, mais je n’avais jamais préméditer ce qui allait ce passer, je n’aurais jamais cru qu’une fois que j’allais enfin avouer à une femme que je l’aime que mon ex aller revenir dans ma vie, je m’y attendais pas, mais c’est le cas et je dois simplement faire avec.. Quand je te dis que je l’aime ce n’est pas facile pour toi, mais quand je lui ai dit qu’il fallait qu’on prenne notre temps car il y avait une autre femme dans ma vie, toi cela n’a pas été simple pour elle non plus, croit pas que je ne lui ai pas parlé de toi, elle sait ce qui ce passe entre nous… Je fais des erreurs mais j’essaie d’être honnête, j’essaie de ne plus mentir… Je vais quitter la villa, reprendre mes affaires et crois moi Charlie je ferais tout pour que tu me repardonne un jour, je te laisserais pas sortir de ma vie tu es trop importante… »

J’allais partir ce jour même, prendre ma fille et me diriger chez ma meilleure amie qu’elle m’héberge le temps que je me reprenne un appartement et il fallait aussi que je récupère mes affaires, mais je n’allais pas le faire alors que ma fille était là alors j’allais le faire le lendemain. Je n’avais pas envie de partir mais elle avait raison, c’était mieux pour nous que nous nous séparions quelques temps, surtout vis-à-vis d’Ambre, je ne savais pas ce qui allait advenir d’elle et moi, mais le mieux était que je prenne mes distances que je me retrouve un peu seul et que je fasse le vide dans ma tête pour savoir où j’en étais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Charlie E. Reckless »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Charlie, Elwynn Reckless
→ SITUATION : En couple, ou célibataire. C'est complexe.
→ PAPIERS : 1831
→ BOULOT : Fleuriste, anciennement, Avocate au barreau de Buenos Aires.
→ J'AIME : Ma famille, le piano, le chant ...
→ J'AIME PAS : La vie, l'injustice, le terrorisme, ...



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Dim 11 Sep - 2:20




    C'est toujours le même pas de danse
    Micael & Charlie ♥

    Charlie l'avait aimé, puis détesté pour au final, retomber amoureuse de lui, mais elle s'en voulait, de s'être laissé convaincre par sa conscience de lui donner une nouvelle chance, une seconde chance, car au final, elle était encore plus mal que la première fois. Déjà, qu'elle avait eu du mal à accepter qu'il l'ai trompé et ... maintenant, il fallait qu'une nouvelle fois elle fasse face à cette épreuve. Et puis, ce n'est pas comme si c'était juste un accident, non, il ... était conscient de ce qu'il faisait, il aimait cette personne. Charlie ne se sentait pas bien, elle avait mal, très mal. Il fallait qu'elle fasse face à une nouvelle épreuve alors qu'elle en bavait déjà pas mal en ce moment, elle se demandait ce qu'elle avait bien pu faire pour que le destin s'acharne comme ça sur elle. Parce que sincèrement là, elle était au bout de rouleau. C'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Pour la jeune femme, c'était trop d'accepter le fait qu'il puisse aimer deux personnes à la fois. Peut-être que c'était vrai, mais ça lui faisait tellement mal. Il prononça son prénom, elle releva la tête, plongeant ses yeux larmoyants dans son regard. « Je sais que c'est dur à croire, que ça parait fou. Mais je pourrais dire que malheureusement c'est vrai, je suis amoureux de deux femmes en ce moment. » Elle ferma les yeux, laissant alors tomber les larmes qui emplissaient ses yeux depuis un long moment, l'eau de ses larmes mouillait son visage, heureusement qu'elle ne s'était pas maquillée au final ... « Mais pour être honnête, l'une d'entre elles détient un fort passé avec moi et une petite fille ... ma petite fille ... » Charlie tenta d'étouffer un sanglot. « Je ne fais pas le poids, face à elle. Tu ne nous laisses aucune chance, tu ne laisses aucun avenir à notre histoire qui n'a jamais commencé. Tu ne sais pas le mal que ça me fait. »

    Si elle était rentrée chez elle, c'était pour trouver le soutient de celui dont elle était amoureuse, parce qu'elle était au fond du gouffre, mais elle aurait peut-être mieux fait de rester dans sa chambre d'hôtel, car ces retrouvailles tournaient au véritable cauchemar pour la jeune femme. Elle venait tout juste de réellement craquer, lui criant pratiquement dessus, en lui disant que s'il partait ou s'il décidait de rester, cela ne changerait rien, que ce serait terminé entre eux, bien entendu, elle aurait aimé que ce soit autrement, même à cet instant là après ce qu'il venait de lui balancer à la figure. Mais, elle l'aimait toujours et ses sentiments ne disparaîtraient pas en un claquement de doigt. Elle lui faisait maintenant dos, elle ne voulait plus croiser son regard, elle ne voulait plus qui la voit pleurer, parce que ses larmes n'étaient pas prêtes à cesser de couler sur ses joues. « Charlie je suis désolé, j'aurais tellement voulu être là pour toi, je vois que tu vas pas bien, mais par respect, même si j'en meurs d'envie, je ne demanderais pas ce que tu as, enfin, je vois qu'il n'y a pas que moi, car tu m'as dis que tu étais venu me retrouver, car tu avais besoin de moi donc, je pense qu'il y a choses, mais je te demanderais rien, même si oui, sa me saoule de pas savoir .. » Non, ça il n'était pas son seul problème. Loin de là. Elle aurait préféré être six pieds sous terres, que de souffrir comme ça, depuis des semaines entières. La douleur ne s'atténuait pas avec le temps, bien au contraire, c'était de pire en pire. L'absence de son frère et son cousin, ce faisait de plus en plus difficile et elle se sentait toujours autant coupable. Mais, pour elle personne ne pouvait comprendre ce qu'elle ressentait. Elle resta silencieuse, elle ne voulait pas lui en parler, plus maintenant du moins. Même si elle n'avait qu'une seule envie, tout balancer et craquer une bonne fois pour toute. Parce qu'à force d'intérioriser et de tout garder pour elle, « Tu m'as pardonné une fois des erreurs que j'avais commises avec toi et j'oublierais jamais cette deuxième confiance que tu m'as offerte, j'espère qu'un jour tu arriveras à me pardonner encore, écoute je sais que c'est pas facile à comprendre, mais je n'avais jamais prémédité ce qui allait se passer, je n'aurais jamais cru qu'une fois que j'allais enfin avouer à une femme que je l'aime, que mon ex aller revenir dans ma vie, je m'y attendais pas, mais c'est le cas et je dois simplement faire avec.. Quand je te dis que je l'aime ce n'est pas facile pour toi, mais quand je lui ai dit qu'il fallait qu'on prenne notre temps, car il y avait une autre femme dans ma vie, toi cela n'a pas été simple pour elle non plus, croit pas que je ne lui ai pas parlé de toi, elle sait ce qui se passe entre nous... Je fais des erreurs mais j'essaie d'être honnête, j'essaie de ne plus mentir... Je vais quitter la villa, reprendre mes affaires et crois moi Charlie je ferais tout pour que tu me re-pardonnes un jour, je te laisserai pas sortir de ma vie tu es trop importante... » Charlie fût prise de tremblements, elle avait peur de la suite, de la vie, de tout. Elle posa une main se la porte vitré pour ne pas perdre l'équilibre, elle ne mangeait que très peu depuis l'attentat et il lui arrivait régulièrement que ses jambes flanchent sous son poids. Seulement elle ne voulait pas que cela arrive, pas maintenant, pas devant lui. « Si j'étais aussi importante que tu le dis ... tu ne me laisserais pas comme ça Micael ... je ... » Elle ne termina pas sa phrase. Fermant les yeux, elle essaya de se calmer, de reprendre ses esprits, mais elle avait de plus en plus de mal à tenir, tenir moralement, mais aussi physiquement.

    HS: Désolé pour l'attente et pour ma réponse pire que pas terrible ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Micael N. Turner »
IDENTITY CARD

Masculin
→ NOMS COMPLETS : Micael Nelson Turner
→ SITUATION : Célibataire mais Amoureux
→ PAPIERS : 322
→ BOULOT : Journaliste
→ J'AIME : Ma fille et mes Amis, Elle(s)
→ J'AIME PAS : Les épinards



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Mar 20 Sep - 7:40

Je ne supportais plus cette situation, comment pouvait-on aimer autant une femme et pourtant lui faire autant de mal ? Je la voyais tellement mal, ses larmes et sa tristesse. J’avais tellement envie de revenir en arrière et de tout changer pour qu’elle ne souffre pas ainsi. Je fermais les yeux je voulais vraiment être dans un cauchemar et me réveiller et que tout ça ne soit pas réelle. Mais le hic c’est que je voyais bien qu’il y avait bien autre chose que le « nous » enfin certes ça en faisait grandement partie, mais déjà quand elle avait passé le seuil de la porte avant même qu’elle ne sache la vérité j’avais déjà remarqué quelques choses j’aimerais tellement savoir ce que c’était. Mais j’étais tellement mal placé. J’essayais tant bien que mal de me justifier, j’essayais d’être honnête je voulais que les choses se passent bien mais franchement rien n’allait. Elle me disait que je ne savais pas le mal que je lui faisais mais c’était faux je souffrais autant qu’elle de cette situation mais bizarrement personnes ne me croient à chaque fois et pourtant c’est tellement vrai. Elle me disait que si elle était importance pour moi je ne lui aurais jamais fait çà. Certes c’est vrai mais cela ne voulait pas dire que je ne l’aimais pas… Bien au contraire mais je crois que quoi que je puisse dire elle ne veut plus me croire. J’avais envie de me tirer les cheveux tellement cette situation était horrible.

« Charlie, je t’en supplie, arrête tu ne sais pas à quelle point tu compte pour moi, je sais que tu me crois pas mais peu importe dans mon cœur je sais que c’est vrai ce que je dis.. Si tu ne comptais pas pour moi Charlie, j’aurais pris mes clics mes clacs et j’aurais eu un malin plaisir à te faire souffrir comme avant je le faisais, j’en rigolais et j’en avais rien à faire que tu pleures devant moi, je n’aurais même pas cherché à m’expliquer, je t’aurais tout balancé dans la gueule et j’en aurais eu rien à faire que tu pleures j’aurais dit aller je me casse. »

Je la regardais dans les yeux, elle était si belle et cette tristesse en elle, j’avais l’impression de lui mettre un couteau dans le cœur et je ressentais tout son malheur, toute sa tristesse, sa rancœur, le fait qu’elle était déçu de moi je crois que c’était la pire chose qui pouvait moi-même me faire souffrir. Je faisais tout pour ravoir sa confiance et j’avais tout gâché encore une fois. Je la regardais fixement même si elle évitait mon regard quand je vis qu’elle commençait à ne plus tenir « debout », elle avait les jambes qui tremblait, je fronçais les sourcils je commençais sincèrement à avoir peur pour elle et encore pire quand elle se mit à se tenir par porte vitré, la je compris que ce n’était vraiment pas n’importe quoi. Elle était à deux doigts de tomber par terre sans j’en étais sur et je voyais bien qu’elle n’avait plus aucune force, je sentis qu’elle commençait à partir mais qu’elle faisait tout pour pas que je ne le vois mais je le voyais très bien. Sincèrement il faudrait vraiment être a aveugle pour ne pas le voir. Rien à faire je me rapprochais d’elle et je fis en sorte qu’elle s' appui sur moi de toute manière elle n’avait même pas la force de se débattre je le voyais bien. Je la rapprochais du canapé et l’installa confortablement dans un des coins. Je m’asseyais à nouveau sur le canapé pas trop prêt d’elle, je n’aimais pas la voir comme ça et je lui dis :

« Charlie !! Je sais pas ce que tu as mais ce qui t’arrive ce n’est pas simplement moi, j’avais déjà vu que tu étais mal en entrant mais je n’ai même pas eu le temps de t’en parler que le sujet à malheureusement était sur moi ! C’est simple soit tu va à l’hôpital car je ne sais pas ce que tu as mais rien de normal et ce n’est pas que la tristesse de ce qui ce passe entre nous même si je pense que ça fait simplement une couche en plus, soit je reste ici prêt de toi cette nuit, je ramène ma fille auprès de sa mère. Et tu n’as pas le choix c’est clair ? Là comment tu es sache une chose Charlie, tu peux me détester tant que tu veux au monde mais c’est hors de question que je te laisse ce soir ici toute seule chez toi dans cet état. Et tu pourras me détester encore plus pour cette décision je m’en fiche je préfère que tu me déteste plutôt qu’il t’arrive quelques choses dans ton état, je ne sais pas ce que tu as mais tu ne resteras pas seul. »

Honnêtement cette situation ne me faisait pas rire du tout bien au contraire, je ne parlais pas d’un ton triste ou autre mais d’un ton ferme, là c’était clair et net il y avait pas de oui mais, elle pourrait me gifler autant qu’elle le désire une fois qu’elle irait mieux mais pour rien au monde je n’allais la laisser dans cet état dans cette grande maison ce soir… Elle commençait sincèrement à me faire peur, je flippais pour elle, il y avait quelque chose elle n’avait même plus de force comme si elle ne mangeait pas d’ailleurs en regardant de plus près je crois bien qu’elle était encore plus maigre qu’elle ne l’étais déjà… Je fermais les yeux j’avais envie de tout exploser à la voir dans cet état je ne supportais vraiment plus ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Charlie E. Reckless »
IDENTITY CARD

Féminin
→ NOMS COMPLETS : Charlie, Elwynn Reckless
→ SITUATION : En couple, ou célibataire. C'est complexe.
→ PAPIERS : 1831
→ BOULOT : Fleuriste, anciennement, Avocate au barreau de Buenos Aires.
→ J'AIME : Ma famille, le piano, le chant ...
→ J'AIME PAS : La vie, l'injustice, le terrorisme, ...



MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   Jeu 6 Oct - 9:28




    C'est toujours le même pas de danse
    Micael & Charlie ♥

    Lorsque Charlie avait décidé de prendre son courage à deux mains, de sortir de son silence, de lui avouer ses sentiments, la jeune femme ne s'attendait certainement pas à ce que la situation dégénère à ce point. Non, en quittant sa chambre d'hôtel, elle pensait sincèrement, avec quelques appréhensions elle ne pouvait le nier, que cela se passerait bien. Mais, bien au contraire, tout espoir s'était envolé lorsque cette petite fille avait fait éruption dans l'entrée. Comment faire autrement ? Comment prendre cela de manière calme et sereine ? Comment accepter la situation ? Non, Charlie n'acceptait pas, ne comprenait pas, ne se sentait pas bien, était loin d'être calme, encore moins sereine. Si elle prenait tellement mal la chose, se n'était pas vraiment du fait qu'il n'est pas tenu sa promesse bien, que cela joue énormément, mais plutôt le fait qu'elle ne fasse pas le poids, loin de là, face à cette autre. Elle était loin d'être idiote et comprenait très bien, malgré qu'elle ne l'accepte en aucun cas, cette difficile situation. Elle aurait aimé partir, là en claquant la porte, ne plus jamais revenir, mais elle n'en avait pas la force et puis tout de même, c'était sa villa. Son chez elle. Ca lui faisait mal. Elle ne se gêna d'ailleurs, pas pour le lui dire.

    « Charlie, je t'en supplie, arrête tu ne sais pas à quelle point tu comptes pour moi. » La phrase de trop, ou plutôt la bonne blague. Non mais, franchement pour Charlie c'était impensable et il n'avait pas le droit de lui dire ce genre de choses, c'était encore lui mentir et se mentir à lui-même. La jeune femme garda le même regard, froid, plein de haine. « Je sais que tu ne me crois pas mais peu importe dans mon coeur je sais que c'est vrai ce que je dis. » Dans son coeur ? Il avait un coeur ? Sans rire, Charlie en doutait, car à chaque fois qu'elle avait le malheur de lui accordait une chance, il la brisait en mille morceau, s'il avait vraiment un coeur, il ne lui ferait pas subir cela. Pas une nouvelle fois. Elle afficha un sourire forcé, n'exprimant aucune joie, mais plutôt le fait qu'elle n'y croit en aucun cas. « Si tu ne comptais pas pour moi Charlie, j'aurais pris mes clics mes clacs et j'aurais eu un malin plaisir à te faire souffrir comme je le faisais avant , j'en rigolais et j'en avais rien à faire que tu pleures devant moi, je n'aurais même pas cherché à m'expliquer, je t'aurais tout balancé dans la gueule et j'en aurais eu rien à faire que tu pleures j'aurais dit, allez je me casse. » Peut-être qu'il aurait mieux valu qu'il garde sa bonne vieille méthode. Au moins, il serait déjà loin. Mais non, il voulait s'expliquer, alors qu'il n'y avait strictement plus rien à dire. Le sujet était clos. Du moins pour elle. « Mais arrête un peu ... Toutes tes paroles sont du vent. Rien que du vent. Y a aucune bonne notes, que des mensonges, que tu me dis et que tu te dis à toi-même. Ouvre les yeux Micaël. Par pitié ouvre les yeux.

    La situation était d'autant plus difficile à vivre puisque Charlie était faible, très faible. Que ce soit sur le plan psychologique, ce qui était tout à fait compréhensible après les derniers évènements qui avaient bousculé toute sa vie. Jeux de domino. Tout tombait, suite à suite, sans plus aucun moment de répit. Les pièces s'enchainaient, formant une suite continue. Ne cessant jamais de massacré le peu d'espoir qui lui restait. Elle était faible physiquement, elle ne mangeait pas, par manque d'appétit, par manque d'envie. Et quand elle arrivait à avaler quelques choses, ce qui était en soit déjà très rare. Elle se faisait vomir. Parce que son estomac n'acceptait rien. Son corps était épuisé. Sans énergie. Il fallait qu'elle remonte cette pente vertigineuse qui la mènerait vers la guérison, mais affaiblie de la sorte, elle n'y arriverait jamais. Tenir debout était devenue un véritable calvaire. Le jeune homme n'avait d'ailleurs pas tardé à le remarquer et s'était rapproché d'elle puis, délicatement, il l'avait aidé à s'installer sur le canapé. Il s'installa à ses côtés à distance nécessaire. Charlie lui avait demandé de ne plus l'approcher. Alors, oui elle s'était laissé faire pour arriver jusqu'au sofa, mais simplement parce qu'elle n'avait d'autre choix. Maintenant, il devait reprendre sa place. Loin d'elle.

    « C'est simple soit tu vas à l'hôpital, car je ne sais pas ce que tu as mais rien de normal et ce n'est pas que la tristesse de ce qui se passe entre nous même si je pense que ça fait simplement une couche en plus, soit je reste ici prêt de toi cette nuit, je ramène ma fille auprès de sa mère. Et tu n'as pas le choix c'est clair ? » Charlie releva la tête. Le regard humidifié par les larmes. Elle était au bout du rouleau. Au bout de ses dernières ressources. « Je ne veux pas qu'on me voit comme ça Micaël ... Je ne veux pas voir de médecin, je ne veux voir personne. » Elle ferma les yeux, laissant alors couler des larmes le long de son visage. « Là comment tu es, sache une chose Charlie, tu peux me détester tant que tu veux au monde mais c'est hors de question que je te laisse ce soir ici toute seule chez toi dans cet état. Et tu pourras me détester encore plus pour cette décision je m'en fiche je préfère que tu me détestes plutôt qu'il t'arrive quelques choses dans ton état, je ne sais pas ce que tu as, mais tu ne resteras pas seul. » Elle pleurait, parce qu'elle ne savait plus quoi faire pour aller mieux. Parce qu'elle avait cette horrible impression que plus rien ne tournait rond, même la terre lui semblait tourner carré.. Impossible dites-vous ? C'est exact. « Micaël, s'il te plait. Laisses moi seule. Je veux rester seule. Je veux pas qu'on me voit dans cet état là et je veux pas que tu me prennes en pitié. S'il te plait, va t'en d'ici. Prends ta fille et quitte la villa. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Contenu sponsorisé »
IDENTITY CARD




MessageSujet: Re: ▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ Je te dois des explications ▬ PV Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember That Day :: || Les résidences de Buenos Aires || :: San Isidro; :: RECKLESS' & TURNER'S-